Notre Forum Index du Forum
Notre Forum Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

4 juillet
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Notre Forum Index du Forum -> Banc public -> Banc public -> Les cancans
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Ives
Administrateur fondateur
Administrateur fondateur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Mar 2010
Messages: 192 631
Masculin
Localisation: Hermalle sous Argenteau
Gémeaux (21mai-20juin) 虎 Tigre
Point(s): 5 238 840
Moyenne de points: 27,20

MessagePosté le: Dim 3 Juil - 22:00 (2016)    Sujet du message: 4 juillet Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
4 juillet 1776
« Independence Day »
 
Le 4 juillet 1776, à Philadelphie, où ils sont réunis en congrès (en anglais, « Convention »), des représentants des Treize Colonies anglaises d'Amérique du nord proclament leur indépendance dans l'enthousiasme. Cette proclamation est dite unilatérale car elle n'est pas reconnue par la métropole. Elle va déboucher sur une guerre mettant aux prises les Insurgents, minoritaires, et les troupes anglaises renforcées par les colons loyalistes...
La « Declaration of independence » commence par ces mots immortels : « Nous tenons pour évidentes pour elles-mêmes les vérités suivantes : tous les hommes sont créés égaux ; ils sont doués par le Créateur de certains droits inaliénables ; parmi ces droits se trouvent la vie, la liberté et la recherche du bonheur... ».
Fête nationale
Dès 1781, le Massachusetts a proclamé l'anniversaire de la Déclaration unilatérale d'indépendance fête nationale ! Mais c'est seulement en 1870 que le Congrès américain en a fait un jour férié et chômé. Depuis lors, cet anniversaire donne lieu partout dans le pays à des feux d'artifice et des festivités de toutes sortes.
Bonjour {USERNAME}
<a target="_blank" href="http://www.hostingpics.net" title="Hebergeur d'image"><img src="http://img11.hostingpics.net/pics/843431ives.png" border="0" alt="Hebergeur d'image"></a>
http://ives.unblog.fr/


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Ives
Administrateur fondateur
Administrateur fondateur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Mar 2010
Messages: 192 631
Masculin
Localisation: Hermalle sous Argenteau
Gémeaux (21mai-20juin) 虎 Tigre
Point(s): 5 238 840
Moyenne de points: 27,20

MessagePosté le: Dim 3 Juil - 22:02 (2016)    Sujet du message: 4 juillet Répondre en citant


Bonjour {USERNAME}
<a target="_blank" href="http://www.hostingpics.net" title="Hebergeur d'image"><img src="http://img11.hostingpics.net/pics/843431ives.png" border="0" alt="Hebergeur d'image"></a>
http://ives.unblog.fr/


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Ives
Administrateur fondateur
Administrateur fondateur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Mar 2010
Messages: 192 631
Masculin
Localisation: Hermalle sous Argenteau
Gémeaux (21mai-20juin) 虎 Tigre
Point(s): 5 238 840
Moyenne de points: 27,20

MessagePosté le: Dim 3 Juil - 22:03 (2016)    Sujet du message: 4 juillet Répondre en citant


Bonjour {USERNAME}
<a target="_blank" href="http://www.hostingpics.net" title="Hebergeur d'image"><img src="http://img11.hostingpics.net/pics/843431ives.png" border="0" alt="Hebergeur d'image"></a>
http://ives.unblog.fr/


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Ives
Administrateur fondateur
Administrateur fondateur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Mar 2010
Messages: 192 631
Masculin
Localisation: Hermalle sous Argenteau
Gémeaux (21mai-20juin) 虎 Tigre
Point(s): 5 238 840
Moyenne de points: 27,20

MessagePosté le: Dim 3 Juil - 22:04 (2016)    Sujet du message: 4 juillet Répondre en citant

Ephéméride du 04 Juillet
Saints à FêterBerthe - Eliane - Florent (Premier évêque de Cahors)
Le Dicton du JourPour la Sainte-Berthe,
Se cueille l'amande verte
Fête Nationale
NomEtats-Unis d'Amérique - United States of America
Drapeau
CapitaleWashington
MonnaieDollar US
Langue officielleLes Etats-Unis ne reconnaissent pas de langues officielles. Les plus parlées sont l'Anglais et l'Espagnol
Localisation
Naissances Célèbres
1868 Henrietta Swan Leavitt, astronome, chef du service de photométrie de l'observatoire de Harward. Elle a découvert une relation simple entre la magnitude absolue et la période de révolution des étoiles variables de type céphéides pour évaluer les distances stellaires..

1884 Pauline Carton, actrice.

1900 Robert Desnos, poète surréaliste français.

1925 Jacques Claude Fabricotti, dit Jacques Fabbri, acteur et réalisateur : Schulmeister, espion de l'empereur, L'Impossible Monsieur Pipelet, La Belle Américaine, Je suis timide... mais je me soigne, La Banquière, Diva, Signé Furax, ...

1927 Gina Lollobrigida, actrice : "Fanfan la tulipe", "Belle de nuit", Notre dame de Paris",...

1939 Alain Prieur, cascadeur.

1945 Willy Voet, soigneur dans l'équipe cycliste Festina au moment du grand scandale et condamné en décembre 2000 à 10 mois de prison avec sursis et 30 000 francs d'amende.

1948 René Arnoux,
Champion d'Europe de Formule 2 en 1977
7 victoires en Formule 1 il était apprécié pour sa combativité en piste

1951 Philippe De-Dieuleveut, animateur TV, espion (?), ...

1958 Kirk Pengilly du groupe INXS

1959 Victoria Merida Rojas, dite Victoria Abril, actrice ("La Fille à la culotte d'or", "Mieux vaut être riche et bien portant que fauché et mal foutu", "J'ai épousé une ombre", "La Lune dans les caniveau", "L'Addition", "Nuit d'ivresse", "Max, mon amour", "Sans peur et sans reproche", "Attache-Moi !", "Talons aiguilles", "Une époque formidable...", "Kika", "Casque bleu", "Gazon maudit", "La Femme du cosmonaute", "Mon père, ma mère, mes frères et mes sœurs", "Amants" (Ours d'argent de la meilleure actrice), "Personne ne parlera de nous quand nous serons mortes" 'Goya de la meilleur actrice), ...), Officier des Arts et des Lettres.

1963 Ute Lemper, chanteuse et actrice.

1963 Henri Leconte, dit "riton", tennisman.
Coupe Davis en 1991.
Rolland Garos en double avec Yannick Noah en 1984
Tournoi juniors à Roland-Garros en 1980
Coupe Galea (avec Thierry Tulasne et Jérôme Potier) en 1980
Coupe Menard en 1980
Champion de France cadets 1979

1967 Sébastien Deleigne, pentathlète (moderne),
Champion du monde par équipe en 1994
Champion du monde en individuel en 1997 et 1998
Champion d'Europe en individuel en 1995 et 1998
Champion d'Europe en relais en 1998
Champion d'Europe par équipes en 1998
Champion de France en 1994, 1995 et 2001
Décès Célèbres
1826 John Adams, deuxième président des U.S.A. (1797-1801). et père de John Quincy (6 ème Président des U.S.A.)

1826 Thomas Jefferson, vice président des U.S.A. il en devient le troisième président. C'est lui qui acheta la Louisiane à la France (mauvaise journée pour les U.S.A., ils ont perdus 2 anciens présidents dans la même journée).

1848 François René de Chateaubriand, écrivain romantique : "Voyage en Amérique", "Atala", "René", "Les Natchez", "Mémoires d'outre-tombe",...

1872 Calvin Coolidge, 30 ème président des U.S.A (1923 à 1928).

1910 Giovanni Schiaparelli, astronome. Il découvrit que les orbites de certains essaims de météores sont aussi celles de certaines comètes, mais il est surtout célèbre pour sa découverte des fameux «canaux» de Mars.

1934 Marya Salomea Sklodowska, alias Marie Curie, Co-lauréate du prix Nobel de physique en 1903 avec son mari Pierre Curie et Henry Becquerel qui découvrit la radioactivité, Prix Nobel de chimie (seule cette fois) en 1911 pour ses travaux sur le radium, première femme titulaire d'une chaire à l'université de la Sorbonne.

1938 Suzanne Lenglen, l'une des plus grandes tenniswomen :
Championne du monde à quinze ans
Championne olympique en simple en 1920
Championne olympique en double en 1920
Championne olympique en mixte en 1920
Championne de France en simple en 1920, 1921, 1922 et 1923
Championne de France en double mixte en 1914, 1920, 1921, 1922, 1923
Internationaux de France en simple en 1925 et 1926
Internationaux de France en double 1925 et 1926
Internationaux de France en double mixte en 1925 et 1926
Wimbledon en simple en 1919, 1920, 1921, 1922, 1923 et 1925
Wimbledon en double en 1919, 1920, 1921, 1922, 1923, 1925
Wimbledon en double mixte en 1920, 1922 et 1925

1974 Gaston Mercier,
Champion olympique d'aviron, deux barré, en 1952.
Champion de France en 1952, 1953, 1957, 1959.

1987 Bengt Strömgren, astronome :
Directeur de l'observatoire Yerkes et McDonald
Premier professeur d'astrophysique théorique à l'Institute for Advanced Study
Découvreur des "sphères de Strömgren" : de vaste sphères d'hydrogène ionisé entourant les étoiles.
Inventeur d'une technique de photométrie photoélectrique utilisant quatre couleurs.
Médaille Bruce en 1959,
Médaille d'or de la Royal Astronomical Society en 1962,
Henry Norris Russell Lectureship en 1965,
Les astéroïdes (1846) Bengt et (1493) Sigrid sont nommés en son honneur (le second d'après le nom de sa femme) 1992 Astor Piazzola, bandéoniste, compositeur argentin.

1992 Francis Perrin, physicien :
haut commissaire du Centre d'Etudes Atomique
découvreur du Réacteur nucléaire naturel d'Oklo. 1995 Eva Gabor, actrice : Gigi, Anna Karénine (Prix NYFCC pour la meilleure actrice), Le roman de Marguerite Gautier (Prix NYFCC pour la meilleure actrice), ...

2006 Jean-François de Thonel, 5e marquis d’Orgeix,
acteur, L'Auberge du Cheval Blanc (opérette), Le Capitan
directeur du théâtre Daunou
cavalier : médaillé de bronze de saut d'obstacles aux JO 1948 puis entraîneur de l'équipe de France championne olympique en 1976
pilote de stock-car,
champion du monde de voltige aérienne,
mythique guide de chasse en brousse
homme politique : responsable de fédération du Front national dans le département de l'Yonne
Evènements
1190 Richard Coeur de Lion, roi d'Angleterre et Philippe Auguste, roi de France partent en croisade.

1634 Monsieur Delaviolette remonte le fleuve et débarque à l’embouchure de la rivière Saint-Maurice où il commence la construction d’une troisième habitation : c'est la fondation de Trois-Rivières.

1776 « Independance day ». Au Congrès de Philadelphie, la déclara­tion d'indépen­dance des Etats-Unis, ré­digée par Jefferson, Adams et Fran­klin, est adoptée par 12 colonies anglaises d'Amérique du Nord (la 13ème colonie, celle de New York, n'a pas pris part au vote car ses délégués n'y ont pas été autorisés par l'assemblée de leur Etat : elle se ralliera le 9).

1828 Départ du premier train de passagers américain, "Le Baltimore" dans l'Ohio.

1827 L'abolition de l'esclavage dans l'État de New York permet la libération de 10 000 noirs.

1829 Inauguration de la première ligne omnibus anglaise.

1862 Lewis Caroll commence "Alice au pays des merveilles".

1898 Une collision entre deux bateaux tue 560 personnes près de l'Ile de Sable, près de la Nouvelle-Écosse.

1904 Les américains reprennent les travaux du canal de Panama :
Le canal traverse l'isthme de Panama depuis le golfe du Panama vers la mer des Caraïbes.
Long de 80 km, large de 150 à 300 m, sa profondeur est d'environ 15 m. Il possède trois écluses. Environ 15 000 navires l'utilisent chaque année, pour une durée moyenne de traversée de 10 heures. Il permet de diminuer de 14 600 km la route entre New York et San Francisco
Les travaux débutent sous la direction de Ferdinand de Lesseps, déjà auteur du canal de Suez, mais sa compagnie fait faillite.

1906 Départ du Tour de France cycliste : 4637 km en 13 étapes et trois incursions en pays étrangers au menu pour les 82 partants.

1910 Jack Johnson devient le premier noir a remporter le titre de champion du monde de la boxe ... aux USA !
Les promoteurs du combat incitent le public de Reno, Nevada à chanter « Tuez le nègre ! » avant et pendant le combat.
La victoire de ce grand champion est marquée par des agressions racistes de blancs sur des noirs à travers tous les Etats-Unis
Le poète noir William Waring Cuney publia un poème pour marquer ces évènements : My Lord, What a Morning.
Certains états américains interdirent la diffusion du film du match puis interdirent que les rencontres de Jack Johnson contre des boxeurs blancs soient filmées !
En fait ce n'était pas sa première victoire en championnat du monde de boxe mais son dernier combat pour le titre avait été arrêté par la police avant la fin du match car il menait face à Tommy Burns.

1910 La Russie et le Japon signent une convention reconnaissant les droits du Japon sur la Corée et laissent les mains libres aux Russe en Mandchourie.

1912 L'équipe de football des Pays-Bas écrase celle de Finlande 9 à 0.

1922 Thomas Edward (plus connu sous le nom de Lawrence d'Arabie) démissionne de son poste de conseiller aux affaires arabes du Colonial Office.

1925 Suzanne Lenglen gagne Winbledon pour la troisième fois.

1925 René Lacoste, toujours à Wimbledon, bat le vainqueur de l'année précédente : Jean Borotra lors d'une finale franco-française.

1925 La populaire enseigne Citroën sur la Tour Effeil est allumée. Elle contient 250 000 milles lumières et plus de 50 milles de câbles. Elle peut être vue à plusieurs à la ronde.

1935 Inauguration du Pont de l'Île d'Orléans au Québec.

1946 Proclamation d'indépendance des Philippines.

1947 En Espagne, la loi prévoit que la monarchie sera rétablie au départ ou à la mort de Franco.

1954 Fin de la Coupe du Monde de Football, la RFA remporte le titre en battant la Hongrie 3 à 2.

1956 Union Ville, USA, bat le record du monde de précipitation en une minute avec 31,2 millimètres.

1958 Karol Wojtyla devient évêque-coadjuteur de Cracovie en attendant de devenir le pape Jean-Paul II

1959 Pie XII nomme Karol Józef Wojtyla Evêque auxiliaire de Cracovie. Il deviendra le Pape Jean-Paul II.

1966 Une vague de chaleur fait 1300 morts aux USA.

1967 Alain Mosconi nage le 400 m en 4'09"2.

1969 Décollage du premier deltaplane avec Bill Bennett aux commandes. L'appareil est la création de Bill Moyes.

1972 Monika Zehrt bat le record du monde du 400 m en 51".

1976 Björn Borg gagne Wimbledon. Déjà plus jeune gagnant à Rolland Garros, il le devient à Wimbledon.

1976 Pour le bi-centenaire des U.S.A., des boulangers préparent un gâteau avec 32 tonnes de sucre, 200 kg de sel fin, 10 000 douzaines d'œuf.

1976 Un raid israélien a mis fin à une prise d'otages. Un appareil de la Air France avait été détourné par des terroristes vers l'aéroport d'Entebbé, capitale de l'Ouganda.

1978 370e anniversaire de la fondation de Québec par Samuel Champlain.

1986 Le prototype du "Rafale", futur avion de combat Dassault-Bréguet, effectue son premier vol.

1986 Vladimir Salnikov porte le record du monde du 800 m nage libre à 7 mn 50 s 64.

1987 Klaus Barbie, commandant de la Gestapo de Lyon est reconnu responsable de la déportation de centaines de juifs français vers le camp d'Auschwitz-Birkenau, dont 44 enfants réfugiés à la Maison d'Izieu. Il est condamné, par les jurés de la Cour d'assises de Lyon, à la réclusion à perpétuité et décèdera en prison à l'âge de 78 ans en 1991.

1991 En Afrique du Sud, Nelson Mandela est élu président lors de la première réunion légale du Congrès national africain.

1991 L'Ethiopie accepte le principe de l'indépendance de la province de l'Erythrée.

1992 Maurice Papon et René Bousquet sont inculpés de crimes contre l'humanité dans le dossier des déportations de juifs entre juillet 1942 et mai 1944.

1994 Laurent Bourgnon bat le record de la traversée en solitaire de l'Atlantique Nord, détenue par Florence Arthaud, en 7 jours, deux heures, 34 minutes et 42 secondes.

1994 Tomas Dvorak porte le record du monde de décathlon à 8 994 points.

1995 La police de Tokyo, Japon, neutralise une bombe au sarin dans le métro japonais.

1995 John Major est réélu à la tête du Parti conservateur britannique.

1996 Fusion des compagnies aériennes Air Inter et Air France.

1997 Haile Gebreselassie porte le record du monde d'athlétisme du 10 000 m à 26'31"32.

1997 La sonde américaine Pathfinder se pose sur Mars après un voyage de 191 millions de kilomètres qui aura duré sept mois. Les internautes sont en mesure de voir les premières photos de la planète transmises par le robot que le véhicule spatial y a déposé.

1998 Pour la première fois, le Japon procède au lancement d'une sonde spatiale, baptisé "Nozomi", vers Mars.

1999 Tomas Dvorak porte le record du Monde du décathlon à 8994 points.

1999 Pete Sampras remporte sa 6e finale de tennis de Wimbledon.

2000 Richard Branson, P-DG de Virgin, annonce le lancement de Virgin Electricity, une entreprise de gaz et d'électricité détenue à 75% par Virgin et à 25% par London Electricity, filiale britannique d'Electricité de France (EDF).

2000 Malgrès un contrôle antidopage positif à la mandrolone, la commission d'arbitrage de la Fédération internationale d'athlétisme amateur décide de ne pas suspendre la sprinteuse Merlene Ottey pour les Jeux olympiques de Sydney.
S'il fallait suspendre tous les athlètes américains dopés, qui gagnerait une médaille américaine ?

2000 Le Redoutable, premier sous-marin nucléaire français quitte définitivement l'Arsenal de Cherbourg, Manche, pour rejoindre la "Cité de la mer" qui deviendra un musée.

2000 Xavière Tibéri, épouse du Maire de Paris et Anne-Marie Affret, première adjointe du Ve arrondissement de Paris sont mises en examen par courrier dans l'affaire des faux électeurs du Vème arrondissement, pour "manœuvre frauduleuse de nature à fausser la sincérité du scrutin".

2001 L'existence de la grotte de Cussac en Dordogne et ses gravures rupestres datant de 25 000 ans sont rendus publics. La grotte a été découverte le 30 septembre 2000.

2001 À Buenos Aires, incarcération de l'ancien président argentin Carlos Saúl Menem pour trafic d'armes.

2001 Un passant découvre un fœtus humain sur un trottoir de Madrid, Espagne, et s'empresse de donner l'alerte. Les policiers et médecins estiment l'âge du foetus à trois mois et commencent des recherches sur un possible avortement illégal. Lors de l'autopsie, le légiste constate que le foetus ... est une poupée en silicone imitant parfaitement un foetus humain !

2002 Le pétrolier "Great Therese" s'échoue à proximité d'une station balnéaire des Iles Fidji. Evidemment, depuis l'Erika, les journalistes font le black-out sur le nom de l'affréteur.

2002 L'ancien dictateur Augusto Pinochet blanchit déffinitivement par la justice de son pays, il peut maintenant démissionner de son poste de sénateur à vie.

2002 Publication d'un rapport sur les principaux chiffres de la criminalité en 2001 aux Etats-Unis
11,8 millions de crimes (en augmentation)
1,4 million de crimes violents (en augmentation)
15 980 meurtres (en augmentation)
422 921 vols (en augmentation)
907 219 coups et blessures, (en baisse)
10,4 millions d'atteintes contre les biens (en augmentation)
2,1 millions de cambriolages (en augmentation)
7 millions de vols simples (en augmentation)
les armes de prédilections sont par ordre décroissant l'arme à feu (2/3 des meurtres), les couteaux, les armes "personnelles" telles que les poings et les pieds, des objets contondants, et enfin d'autres méthodes telles que la drogue, la strangulation, la noyade ou l'empoissonement.
il y a eu 6 750 victimes blanches contre 6 446 noires. Il y a donc presque égalité de traitement devant le crime mais les hommes sont plus sujets à être assassinés que les femmes.
environ 42% des victimes connaissaient ou étaient parentes de leur agresseur.
la police a procédé à des arrestations dans environ 20% des cas (seulement ?)2003 Dans un communiqué commun, l'armée régulière et les forces des ex-rebelles déclarent la fin officielle de la guerre civile en Côte d'Ivoire. Politiquement on s'avance vers la normale mais sur le terrain une ligne de cessez-le-feu sépare le sud loyaliste et le nord contrôlé par les ex-rebelles.

2004 Début de la construction de la "Freedom Tower" (533 m) à l'emplacement des Twins Towers à New York.

2004 Gulnara Samitova porte le record du monde du 3 000 m steeple à 9'01"59

2006 Steven Green soldat américain venu en Irak pour "libérer le peuple de la tyrannie de son dictateur" est inculpé du viol d'une jeune irakienne de 15 ans ainsi que son meurtre et de celui de 3 des membres de sa famille. Bientôt 4 autres soldats seront inculpés dans la même affaire.
Avant de donner des leçons de savoir vivre et de démocratie, l'armée US pourrait mieux surveiller ses membres.

2006 Takeru Kobayashi avale 53 hot-dogs 3/4 en douze minutes et bat son propre record du monde. Il remporte au passage pour la sixième fois la compétition organisée à Coney Island, Brooklyn, New-Yor, USA.

2008 Daniel Gambis est le Chef de l'IERS (International Earth Rotation Service ; Service International de la Rotation de la Terre).
On pourrait dire que Daniel Gambis est le "maître du temps". Pourquoi ?
Par le biais du "bulletin C 36" Daniel Gambis informe tous les services horaires du monde entier qu'au 31 décembre 2008 une seconde intercalaire sera introduite pour compenser le ralentissement de la rotation de la Terre par rapport aux horloges atomiques.
Une seconde de plus à la journée du 31 décembre ? Mais ça change tout ... Et oui il faudra décompter 5, 4, 3, 2, 1, 0 et à -1 seulement on sera le 1er janvier 2009 et on aura le droit de s'embrasser !
Cliquez ici pour voir le document

Bonjour {USERNAME}
<a target="_blank" href="http://www.hostingpics.net" title="Hebergeur d'image"><img src="http://img11.hostingpics.net/pics/843431ives.png" border="0" alt="Hebergeur d'image"></a>
http://ives.unblog.fr/


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Ives
Administrateur fondateur
Administrateur fondateur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Mar 2010
Messages: 192 631
Masculin
Localisation: Hermalle sous Argenteau
Gémeaux (21mai-20juin) 虎 Tigre
Point(s): 5 238 840
Moyenne de points: 27,20

MessagePosté le: Dim 3 Juil - 22:12 (2016)    Sujet du message: 4 juillet Répondre en citant

Le cheval
C'est notre dada !


Il est, a dit Buffon, «  la plus noble conquête de l'homme ». Comment en effet ne pas voir dans le cheval ce compagnon indispensable de tant de sociétés, apprécié à la fois pour ses qualités de travailleur, de combattant et de sportif ?
Il est temps d'en savoir plus sur ce quadrupède qui court pour nous depuis des millénaires. En selle !

Cavaler sur les murs
Dès la préhistoire, le cheval est une star ! Mais il lui a déjà fallu des millénaires pour se faire une beauté : ses ancêtres les plus lointains, apparus il y a quelque 50 millions d'années, ne dépassaient pas en effet la taille d'un chien et possédaient des « pieds » griffus qui le handicapaient en cas de fuite.
La famille des équidés prend l'apparence que nous lui connaissons, à quelques détails près, il y a seulement 4 millions d'années. On peut en avoir une idée en observant son cousin le cheval de Przewalski, baptisé du nom du colonel russe qui le découvrit en Mongolie à la fin du XIXe siècle.
Petit mais robuste, le cheval du Paléolithique est vite repéré par les groupes d'hommes qui apprécient son élégance, son absence d'agressivité et ses 150 kg de viande. Les chasseurs s'en donnent à cœur joie comme à Solutré (Bourgogne) où ils le piègent au pied de la célèbre roche, laissant aux rêveurs la légende de chevaux paniqués poussés dans le vide.
Devenu une proie privilégiée avec l'invention de l'arme redoutable du propulseur et élevé au rang de symbole de virilité, il est donc logique qu'il représente à lui seul près de 27 % des peintures animales dans les grottes ornées. Le culte ne fait que commencer.

Fini, la liberté !
Vers 5 000 av. J.-C., on commence à considérer d'un autre œil ce cavaleur. Vaches, chèvres, cochons et poules ont déjà rejoint les enclos, pourquoi ne pas en faire de même avec le cheval ?
Gourmand et curieux, il va se laisser domestiquer du côté de l'Ukraine par ces hommes qui rêvent d'acquérir sa puissance et commencent à effectuer des sélections, le faisant passer du statut de gibier à celui d'animal d'élevage. Source de nourriture, il acquiert aussi rapidement une dimension religieuse comme en témoigne sa présence dans les rites funéraires, par exemple sur les bords de la mer Noire.
Mais c'est surtout en tant que force de travail qu'il trouve sa place dans les sociétés en construction d'un bout à l'autre du continent eurasien. A-t-il commencé par tirer les chariots ou par servir de monture ? Le débat n'est pas clos, mais il est certain que cela n'a pu se faire sans le développement des technologies nécessaires, à l'Âge du bronze.
S'ils ont sans doute été mis au point dans les steppes russes, c'est à Ur, en Mésopotamie, en 3 500 av. J.-C., que s'imposent les premiers chars de guerre. Ils deviennent alors indispensables à toute armée digne de ce nom, et c'est logiquement avec des centaines de ces véhicules légers que Hittites et Égyptiens vont s'affronter à la célèbre bataille de Qadesh (Syrie), en 1274 av. J.-C.
Devenu sous les Romains un spectacle pour les arènes, l'art de la conduite du char ne résistera pas au développement de la cavalerie, plus simple à mettre en œuvre. Ben-Hur peut rentrer à l'écurie.

Mais comment tient-on là-dessus ?
Il faudrait chercher du côté de Babylone celui qui, le premier, eut l'idée saugrenue de monter sur le dos d'un cheval. On peut imaginer cependant que l'innovation n'eut pas beaucoup de succès, faute du matériel adéquat pour tenir l'équilibre.
Pendant des siècles on s'accrocha comme on put à l'animal ; les plus grands conquérants, comme Alexandre ou César, devaient en effet s'installer à califourchon sur un tapis et s'en remettre aux rênes et au mors, nés à l'Âge du fer, au Ier millénaire av. J.-C.
Les Scythes eux-mêmes (VIIe siècle av. J.-C.), pourtant connus pour leur adresse de cavaliers, ne parvenaient à décocher leurs flèches que grâce à une extrême prise de risque.
Mais rien ne pouvait arrêter ces éleveurs nomades qui semblaient être nés à cheval, à l'exemple de leurs cousins russes les Sarmates, inspirateurs de la légende des terribles Amazones.
Les problèmes techniques ne commencèrent à être résolus que peu avant le début de notre ère avec l'invention de la selle, suivie de peu par celle des étriers dans l'empire kouchan, au nord de l'Inde.
Les Huns s'en emparent au VIe siècle et, désormais plus libres de leurs mouvements, partent à la conquête du monde.  « Là où passe mon cheval, l'herbe ne repousse pas ! » Cette phrase attribuée à Attila, fier de son fougueux Balamer, reflète bien la terreur qui accompagne désormais les hordes de cavaliers.
Qu'ils viennent comme lui des plaines du Danube, ou de plus loin, de Mongolie (Gengis Khan, XIIe siècle) ou d'Ouzbékistan (Tamerlan, XIVe siècle), l'image du nomade et de sa monture, associés pour le pire, est désormais entrée dans les esprits.
Le cheval qui avait peur de son ombre
« Philonicus le Thessalien amena un jour à Philippe [de Macédoine] un cheval nommé Bucéphale, qu'il voulait vendre treize talents. On descendit dans la plaine, pour essayer le cheval ; mais on le trouva difficile, et complètement rebours : il n'acceptait pas que personne le montât ; il ne pouvait supporter la voix d'aucun des écuyers de Philippe, et se cabrait contre tous ceux qui voulaient l'approcher. Philippe, mécontent, ordonna qu'on le remmenât, persuadé qu'on ne tirerait rien d'une bête si sauvage, et qu'on ne la saurait dompter. « Quel cheval ils perdent là ! s'écrie Alexandre, qui était présent ; c'est par inexpérience et timidité qu'ils n'en ont pu venir à bout [...].
Alexandre s'approche du cheval, prend les rênes et lui tourne la tête en face du soleil, ayant observé apparemment qu'il était effarouché par son ombre, qui tombait devant lui et suivait tous ses mouvements. Tant qu'il le vit souffler de colère, il le flatta doucement de la voix et de la main ; ensuite, laissant couler son manteau à terre, il s'élance d'un saut léger, et l'enfourche en maître. D'abord il se contente de lui tenir la bride haute, sans le frapper ni le harceler ; mais, sitôt qu'il s'aperçoit que le cheval a rabattu de ses menaces et qu'il ne demande plus qu'à courir, alors il baisse la main, et le lâche à toute bride, en lui parlant d'une voix plus rude et en le frappant du talon. Philippe et tous les assistants regardaient d'abord avec une inquiétude mortelle, et dans un profond silence ; mais, quand Alexandre tourna bride, sans embarras, et revint la tête haute et tout fier de son exploit, tous les spectateurs le couvrirent de leurs applaudissements. Quant au père, il en versa, dit-on, des larmes de joie ; et, lorsque Alexandre fut descendu de cheval, il le baisa au front : "O mon fils ! dit-il, cherche un royaume qui soit digne de toi ; la Macédoine n'est pas à ta mesure" »
(Plutarque, Vie des hommes illustres, t. III, Ier siècle).

Les amazones à la torture
Au Moyen Âge, qu'elle soit paysanne ou noble, la femme elle aussi a profité du dos accueillant des ânes et chevaux pour se déplacer. Ce ne fut d'ailleurs pas sans poser problème puisqu'on lui interdit de monter comme un homme (...).
Bonjour {USERNAME}
<a target="_blank" href="http://www.hostingpics.net" title="Hebergeur d'image"><img src="http://img11.hostingpics.net/pics/843431ives.png" border="0" alt="Hebergeur d'image"></a>
http://ives.unblog.fr/


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Ives
Administrateur fondateur
Administrateur fondateur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Mar 2010
Messages: 192 631
Masculin
Localisation: Hermalle sous Argenteau
Gémeaux (21mai-20juin) 虎 Tigre
Point(s): 5 238 840
Moyenne de points: 27,20

MessagePosté le: Dim 3 Juil - 22:12 (2016)    Sujet du message: 4 juillet Répondre en citant

3 juillet 1866
«Coup de tonnerre» à Sadowa


Le 3 juillet 1866, les Prussiens du roi Guillaume 1er écrasent les Autrichiens de François-Joseph 1er à Sadowa (Königgrätz en allemand),en Bohème.
La bataille fait en Europe l'effet d'un «coup de tonnerre» car nul n'imaginait une victoire aussi complète de la Prusse.
L'affaire des duchés danois
Le chancelier prussien Otto von Bismarck a provoqué la guerre en vue d'unifier l'Allemagne autour de la Prusse et de mettre l'Autriche hors jeu. Le prétexte lui en a été fourni par un différend dans l'administration de trois duchés enlevés deux ans plus tôt au roi du Danemark par une coalition germanique.
Le chancelier rencontre l'empereur des Français à Biarritz. Il obtient l'assurance que Napoléon III ne s'opposera pas à l'entrée en guerre de la Prusse contre l'Autriche. Napoléon III convainc même le roi d'Italie Victor-Emmanuel II de signer un traité d'alliance de trois mois avec Berlin le 8 avril 1866.
Sans attendre, Bismarck occupe le Holstein puis propose à l'ensemble des États allemands d'instituer un Parlement élu. L'idée ravit les patriotes allemands mais suscite l'opposition de l'Autriche.
C'est la guerre. L'Autriche rallie à sa cause la plupart des États allemands : Saxe, Hanovre, Bavière, Bade, Wurtemberg... Mais la Prusse réagit très vite. Elle écrase en quelques jours les armées des petits États allemands avant de remporter la victoire de Sadowa sur les Autrichiens et les Saxons.

Vienne exclue d'Allemagne
Trois semaines après sa victoire de Sadowa, l'armée prussienne campe à Nikolsbourg, à 60 kilomètres de Vienne. C'est là, le 22 juillet, qu'est signé l'armistice.
Plus avisé qu'il ne sera plus tard à l'égard de la France, Bismarck évite d'humilier l'Autriche. «La question de la victoire est tranchée, il s'agit maintenant de rétablir la vieille amitié avec l'Autriche», déclare-t-il au soir de Sadowa...Lors du traité de paix, l'Autriche est exclue d'Allemagne mais ne perd en définitive que la Vénétie, cédée à l'Italie.
La Prusse, quant à elle, annexe la plupart de ses adversaires d'Allemagne du Nord, à savoir le Hanovre, le Nassau et la Hesse-Cassel... sans bien sûr consulter les populations. Son territoire est désormais d'un seul tenant de la Sarre au Niémen.
Le 15 décembre 1866 est fondée une Confédération de l'Allemagne du Nord où la réalité du pouvoir appartient au Président héréditaire qui n'est autre que... le roi de Prusse Guillaume 1er, assisté d'un Chancelier fédéral en la personne de Bismarck!
Il ne manque à la nouvelle Confédération que d'être rejointe par les grands États du Sud (Bade, Bavière...) pour que toute l'Allemagne soit enfin unie. Ce sera chose faite après la guerre de 1870-1871 contre la France.
Bonjour {USERNAME}
<a target="_blank" href="http://www.hostingpics.net" title="Hebergeur d'image"><img src="http://img11.hostingpics.net/pics/843431ives.png" border="0" alt="Hebergeur d'image"></a>
http://ives.unblog.fr/


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Ives
Administrateur fondateur
Administrateur fondateur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Mar 2010
Messages: 192 631
Masculin
Localisation: Hermalle sous Argenteau
Gémeaux (21mai-20juin) 虎 Tigre
Point(s): 5 238 840
Moyenne de points: 27,20

MessagePosté le: Dim 3 Juil - 22:13 (2016)    Sujet du message: 4 juillet Répondre en citant

Le temps des Révolutions
Dominique Jean Larrey
( 7 juillet 1766 - 25 juillet 1842)



Fils d'un cordonnier des Pyrénées, Dominique Jean Larrey est l'une des plus belles figures de l'épopée napoléonienne. Il apprend la chirurgie sous l'égide de son oncle, chirurgien militaire à l'hôpital de la Grave, à Toulouse. Il débute comme chirurgien de la marine en 1787 avant d'être affecté à l'armée du Rhin au début de la Révolution. Là, il met au point des « ambulances volantes » avec lesquelles il va chercher les blessés sous le feu ennemi. Puis il accompagne Bonaparte en Égypte et ne tarde pas à gagner son amitié...
Soucieux de soigner tous les blessés, y compris ennemis, il gagne aussi l'affection des soldats et même des adversaires. Un mamelouk lui offre ainsi douze odalisques... De retour en Europe, il va suivre la plupart des campagnes napoléoniennes en qualité de chirurgien en chef de la Garde impériale puis de la Grande Armée. Par son activité tous azimuts, il jette les bases de la chirurgie militaire moderne. Il est fait baron sur le champ de bataille de Wagram, en 1809.
À Waterloo, l'Anglais Wellington fait interrompre le tir de ses batteries quand il aperçoit le baron Larrey penché sur les blessés : « Je salue l'honneur et la loyauté qui passent ! ». Capturé par les Prussiens à l'issue de la bataille, le chirurgien manque néanmoins d'être fusillé. Il est sauvé grâce à l'intervention du général Blücher dont il avait soigné le fils... Sous la Restauration, il entre à l'Académie royale de médecine avant que Louis-Philippe 1er le nomme enfin gouverneur des Invalides.
Bonjour {USERNAME}
<a target="_blank" href="http://www.hostingpics.net" title="Hebergeur d'image"><img src="http://img11.hostingpics.net/pics/843431ives.png" border="0" alt="Hebergeur d'image"></a>
http://ives.unblog.fr/


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Ives
Administrateur fondateur
Administrateur fondateur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Mar 2010
Messages: 192 631
Masculin
Localisation: Hermalle sous Argenteau
Gémeaux (21mai-20juin) 虎 Tigre
Point(s): 5 238 840
Moyenne de points: 27,20

MessagePosté le: Dim 3 Juil - 22:13 (2016)    Sujet du message: 4 juillet Répondre en citant

9 juillet 1816
Indépendance de la future Argentine


Le 9 juillet 1816, la bourgeoisie créole de Buenos Aires proclame officiellement l'indépendance de l'ancienne vice-royauté espagnole du Río de la Plata sous le nom de « Provinces-Unies de la Plata ». C'est aujourd'hui la République argentine...
Fabienne Manière
Première rébellion
Six ans plus tôt, à la faveur de la Révolution de Mai, les habitants de la colonie espagnole du Rio de la Plata ont chassé le vice-roi et constitué une première «junte».
Les Bourbons d'Espagne, de retour sur le trône après l'intermède napoléonien, tentent de reprendre la main avec le concours de leurs partisans locaux, les «realistas». Sous le commandement de généraux du nom de Belgrano, Puyrredon et surtout San Martín, les « patriotes » résistent. Il s'ensuite une sanglante guerre d'Indépendance.
Le mérite de la victoire revient pour l'essentiel au général José de San Martín y Matorras, un créole fin stratège qui a permis à la petite armée des insurgés de chasser définitivement les Espagnols.
Le Congrès de Tucumán
De mars à juillet 1816, les représentants des patriotes ou indépendantistes se réunissent en congrès à Tucumán, à 1.500 kilomètres au nord de Buenos Aires, pour décider de la forme du nouvel État, lequel réunit un immense territoire à peu près vide entre les Andes et l'océan Atlantique.

Certains congressistes tiennent pour un gouvernement centralisé, d'autres pour une fédération. Belgrano et San Martín suggèrent un régime monarchique... Au terme d'une violente controverse, les partisans d'une république unitaire l'emportent dans un premier temps et l'indépendance est enfin proclamée.
L'épopée interrompue de San Martín
Fort de ses succès militaires (et déçu par la victoire des républicains), le général José de San Martín ne s'attarde pas à Buenos Aires. Il traverse les Andes avec quatre mille hommes et va libérer le Chili et le Pérou. Franchissant les Andes, il remporte sur les Espagnols la victoire de Chacabuco le 12 février 1817, grâce à laquelle le Chili va confirmer son indépendance.
Il entame dans la foulée la conquête du Pérou et entre à Lima, abandonnée par le vice-roi espagnol.
Ayant proclamé l'indépendance du Pérou le 28 juillet 1821, il songe à se faire désigner empereur des territoires libérés ! Mais, peut-être à la suite d'une rencontre en tête à tête avec Simón Bolívar, l'autre libérateur de l'Amérique latine, il s'efface et se retire en Europe, mettant prématurément fin à son épopée à 44 ans.

Naissance douloureuse de l'État fédéral
Aux frontières des Provinces Unies de la Plata, cependant, les dissensions se multiplient.
L'État jésuite du Paraguay, que les Espagnols avaient rattaché à la vice-royauté du Río de la Plata, devient très vite indépendant. Au terme d'une guerre contre le Brésil en 1826, c'est bientôt au tour de l'Uruguay de s'émanciper...
En 1829, le chef des fédéralistes Juan Manuel de Rosas (36 ans) s'empare du pouvoir. Ce « caudillo » ou grand propriétaire ne tarde pas à instaurer une dictature brutale. Il forme une bande de tueurs à gages, la Mazorca, responsable de l'assassinat de, dit-on, 20 000 personnes.
Les Argentins, se soulèvent à l'initiative d'un autre « caudillo », Justo José de Urquiza. Celui-ci défait le dictateur à Monte Caseros le 3 février 1852. Il prend le pouvoir après la fuite de Rosas et devient le premier président constitutionnel de la République Argentine.
Bonjour {USERNAME}
<a target="_blank" href="http://www.hostingpics.net" title="Hebergeur d'image"><img src="http://img11.hostingpics.net/pics/843431ives.png" border="0" alt="Hebergeur d'image"></a>
http://ives.unblog.fr/


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Ives
Administrateur fondateur
Administrateur fondateur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Mar 2010
Messages: 192 631
Masculin
Localisation: Hermalle sous Argenteau
Gémeaux (21mai-20juin) 虎 Tigre
Point(s): 5 238 840
Moyenne de points: 27,20

MessagePosté le: Dim 3 Juil - 22:14 (2016)    Sujet du message: 4 juillet Répondre en citant

Xe-XIIIe siècles
Le « royaume juif » de Rouen


Il y a huit à neuf siècles, Rouen avait plus d’importance que Paris ! Capitale de la Normandie après avoir été celle de la Neustrie aux temps mérovingiens, elle était devenue le carrefour de l’empire Plantagenêt.
Rien à voir pour autant avec des métropoles quasi-millionnaires comme Constantinople, Bagdad, Delhi ou Pékin. La cité normande ne devait compter guère plus de 35 000 habitants. Ce qui faisait sa particularité était la présence d’une communauté juive de plusieurs milliers d’individus, peut-être cinq mille.
Cette implantation ancienne avait valu à Rouen de figurer à l’époque de Charlemagne comme l’un des trois « royaumes juifs » de l’empire d’Occident, avec Narbonne, sur la Méditerranée, et Mayence, sur le Rhin.

Les « royaumes juifs » de Charlemagne
En fait de « royaumes », il faut entendre des communautés autonomes, attachées à leurs rites et leurs coutumes, avec un chef qui les représentait auprès de l’administration impériale. Un peu comme les vilayets grecs ou arméniens de l’empire ottoman au XIXe siècle.
La présence des juifs en Occident remonte à l’époque romaine ou même avant. Certains ont pu s’établir sur le littoral méditerranéen et notamment à Marseille à la suite de la destruction du premier Temple et de la première diaspora.
Mais selon l’historien Jacques-Sylvain Klein, la plupart seraient venus en qualité de légionnaires. Il pourrait s’agir soit de jeunes juifs désireux de fuir une patrie ravagée par la guerre, soit de Romains convertis au judaïsme à la faveur de l’occupation de la Judée.
Au terme de leur service militaire, les uns et les autres auraient reçu comme tous les vétérans une terre dans les régions périphériques de l’empire. Jusqu’à la fin du Moyen Âge, ces juifs d’Occident vont pratiquer tous les métiers, y compris le travail de la terre. Ils vont aussi se marier parfois à l’extérieur de leur groupe, avec des conversions dans l’un ou l’autre sens.
En Normandie, les juifs ne sont pas seulement présents à Rouen mais dans tout le duché ainsi que l’indique la toponymie, avec pas moins de 180 noms de lieux qui y font référence. Quand le duc Guillaume conquiert l’Angleterre, en 1066, il fait venir auprès de lui, à Londres, plusieurs représentants de ces communautés pour qu’ils l’assistent et contribuent à son installation.
En 1130, l’illustre abbé de Cluny Pierre le Vénérable évoque ces communautés dans un texte à l’adresse des juifs : « Le Messie annoncé par les juifs ne saurait s’incarner dans ce roi qu’un certain nombre d’entre vous prétendent avoir à Narbonne et que d’autres prétendent avoir à Rouen » (le « roi » en question n'est autre que le chef élu des communautés de Rouen et Narbonne).
La même année, le pape Innocent II, élu en même temps qu’Anaclet II, se rend en France pour obtenir contre son rival le soutien de saint Bernard de Clairvaux et des grands féodaux. C’est comme cela qu’il arrive à Rouen en vue de rencontrer le roi d’Angleterre Henri Beauclerc. À cette occasion, il reçoit des présents du roi, des nobles « et même des juifs », note la chronique.

Le « miracle » de la double découverte
La judéité normande est une découverte récente. Elle remonte aux recherches d’un historien épigraphiste américain, Norman Golb, publiées en avril 1976 à Tel Aviv.
Ayant pu étudier à Cambridge des manuscrits hébraïques en provenance de la gueniza (« dépôt sacré ») de la synagogue du Caire, il relève à une trentaine de reprises dans ces documents les lettres RDWM qui désignent une ville française.
Les chercheurs qui l’avaient précédé y avaient vu tantôt Troyes, tantôt Rouen, tantôt autre chose. Lui y voit la transcription en hébreu de Rodoma, le nom médiéval de Rouen, qui dérive par déformation phonétique de son nom latin Rothomagus, lequel rappellerait le dieu gaulois de l’amour Roth.
Le retour fréquent de ce nom lui fait prendre conscience de l’importance de la ville dans la mémoire juive, importance que confirme le texte de Pierre le Vénérable cité plus haut.
Et Norman Golb conclut de ses recherches à l’existence d’une yeshiva (« école rabbinique ») sous l’actuel palais de justice de Rouen, ancien siège du Parlement de Normandie. C’est un édifice de style Renaissance, dont la construction a débuté en 1500. Il est situé sur la rue aux juifs. De l’autre côté de la rue ont été découverts au XIXe siècle les restes d’une synagogue, d’où l’intuition de l’historien.
Le nom de la rue vient de ce qu’à cet endroit, à l’époque romaine, se tenait le quartier juif de la ville, vicus judaeorum. Il était à l’ouest du cardo (axe nord-sud), aujourd’hui la rue des Carmes, et au nord du decumanus (axe est-ouest), aujourd’hui la rue du Gros-Horloge.
Par un hasard quasi-miraculeux, des terrassiers découvrent en août 1976, sous la cour du palais de justice, une vaste cavité d’environ 10 mètres sur 15, avec des murs d’élévation de 1,30 mètre d’épaisseur. Alertés, les archéologues identifient très vite le rez-de-chaussée d’une grande maison romane construite vers 1100, juste après la première croisade et les massacres de juifs qui l’ont accompagnée, y compris à Rouen.
De nombreux graffiti en hébreu figurent sur les pierres. Plusieurs évoquent un verset du Livre des Rois : « Que cette maison soit sublime (pour l’éternité) ». D’où le nom donné aujourd’hui à l’ensemble archéologique (sa restauration fait l'objet en 2016 d'une souscription publique à l'initiative de la Fondation du Patrimoine).
On y voit aussi quelques pierres sculptées, dont un lion à double corps qui pourrait rappeler le lion de Judas et un ensemble avec dragon et vipère, peut-être une allusion au psaume 90 de la Bible (« tu marcheras sur la vipère et le scorpion / tu écraseras le lion et le dragon »). Une nouvelle découverte va suivre en 1982, de l’autre côté de la rue : sans doute les restes de la demeure d’un notable juif.
Ces découvertes archéologiques, tout comme les travaux de l’historien Norman Golb, confirment l’importance de la communauté juive rouennaise jusqu’à la fin du Moyen Âge.
Aux XIe et XIIe siècles, à une époque de grande effervescence spirituelle, tant dans le monde chrétien (Abélard…) que dans le monde musulman (Averroès…), l’école rabbinique de Rouen est un centre réputé d’études hébraïques. Elle instruit quelques dizaines d’étudiants et reçoit des professeurs qui ont nom Rashbam, petit-fils de l’illustre exégète Rachi de Troyes (1040-1105) ou encore Ibn Ezra, un Andalou qui va contribuer à faire connaître la culture arabe dans l’Europe médiévale.

Une communauté florissante et meurtrie
Ne nous arrêtons pas sur cet instantané trop rose. Comme toutes les communautés juives d’Occident, celle de Rouen est périodiquement victime de violences plébéiennes.
Il suffit d’une épidémie ou d’un accident inhabituel pour que soient lancées des accusations contre le « peuple déicide ». Des bandes armées vont alors piller et tuer les juifs malgré les injonctions des évêques et des seigneurs attachés à leur sécurité.
On relate de semblables épisodes en 1007 mais les plus graves surviennent à l’occasion de la première croisade quand beaucoup de gens simples se demandent pourquoi ils iraient combattre les infidèles en Terre Sainte alors qu’ils en ont à leur portée.
La Maison Sublime atteste qu’aussitôt après ces massacres, les juifs de Rouen ont pu reconstruire leurs maisons et leurs lieux de culte. En 1204, Philippe Auguste annexe définitivement la Normandie au royaume de France. Les persécutions reviennent au long du XIIIe siècle, dans une atmosphère de grande méfiance à l’égard des juifs. Saint Louis impose à ceux-ci le port de la rouelle, une étoffe de tissu jaune destinée à les identifier.
Enfin, en 1306, son petit-fils Philippe le Bel croit pertinent de les chasser afin de s’emparer de leurs biens comme il l’a déjà fait avec les Templiers. Il va très vite s’apercevoir de son erreur, les juifs n’étant plus là pour faire fructifier leur capital. Son fils Louis X le Hutin va les rappeler et ils seront à nouveau expulsés en 1394.
À Rouen, c’en est momentanément fini de la présence juive au XIVe siècle avant que ne se réinstallent dans la cité normande, à la Renaissance, quelques juifs chassés d’Espagne. Le « royaume juif » est déjà, à cette date, tombé dans l’oubli.
Bonjour {USERNAME}
<a target="_blank" href="http://www.hostingpics.net" title="Hebergeur d'image"><img src="http://img11.hostingpics.net/pics/843431ives.png" border="0" alt="Hebergeur d'image"></a>
http://ives.unblog.fr/


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Ives
Administrateur fondateur
Administrateur fondateur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Mar 2010
Messages: 192 631
Masculin
Localisation: Hermalle sous Argenteau
Gémeaux (21mai-20juin) 虎 Tigre
Point(s): 5 238 840
Moyenne de points: 27,20

MessagePosté le: Dim 3 Juil - 22:15 (2016)    Sujet du message: 4 juillet Répondre en citant

La Maison Sublime de Rouen
Le plus ancien monument juif de France



28 juin 2016 : en août 1976, en refaisant le dallage de la cour du Palais de justice de Rouen, des terrassiers découvrent une cavité mystérieuse. Alertés les archéologues identifient un édifice roman construit vers 1100, juste après la première croisade. D'une dimension d'environ 10 mètres sur 15, avec des murs d'élévation de 1,30 mètres d'épaisseur, il s'agit de la partie basse d'une maison de trois ou quatre étages à l'origine.
Gravés dans les pierres, plusieurs graffitis hébraïques font référence à un verset du Livre des Rois : « Que cette maison soit sublime (pour l’éternité) ».

Au cœur de l’ancien quartier juif, c’est le plus ancien monument juif de France sinon d’Europe, dont l’usage est encore débattu : résidence privée, synagogue ou école rabbinique (dans ce cas, ce serait l’unique école rabbinique médiévale conservée à ce jour au monde).
En 1977, Jean Lecanuet, alors maire de Rouen et garde des sceaux, a obtenu que cette « Maison Sublime », au cœur de l'ancien quartier juif de Rouen, soit classée monument historique et qu’une crypte soit construite pour la rendre accessible au public.
Fermée au public en 2001, en raison du plan Vigipirate, la crypte a été rouverte en 2009 de façon restreinte, à raison d'une visite par semaine de 18 personnes accompagnées d’un guide-conférencier.
Appelé à son chevet, le Laboratoire de recherche des monuments historiques (LRMH) a diagnostiqué de graves dégradations de l'édifice du fait de l'absence de ventilation et des remontées de la nappe phréatique. Des travaux de sauvegarde ont été ordonnés en avril 2016. Ils consistent à poser un drain en périphérie du monument, isoler la dalle recouvrant l’édifice, créer un sas à l’entrée et élargir l’escalier d'accès.
Ces travaux d'un montant de 780 000 euros doivent être financés pour partie par l'État, par le mécénat d'entreprise et par une souscription publique, laquelle a été officiellement lancée le 14 juin 2016 par la Fondation du Patrimoine (on peut faire un don en ligne ou télécharger le bulletin de souscription sur son site).
Bonjour {USERNAME}
<a target="_blank" href="http://www.hostingpics.net" title="Hebergeur d'image"><img src="http://img11.hostingpics.net/pics/843431ives.png" border="0" alt="Hebergeur d'image"></a>
http://ives.unblog.fr/


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Ives
Administrateur fondateur
Administrateur fondateur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Mar 2010
Messages: 192 631
Masculin
Localisation: Hermalle sous Argenteau
Gémeaux (21mai-20juin) 虎 Tigre
Point(s): 5 238 840
Moyenne de points: 27,20

MessagePosté le: Dim 3 Juil - 22:15 (2016)    Sujet du message: 4 juillet Répondre en citant

1er-19 juillet 1903
Le premier Tour de France cycliste


En juillet 1903, le premier Tour de France cycliste consacre le succès d'une invention vieille d'à peine deux décennies, la bicyclette, affectueusement surnommée «petite reine».
Cette épreuve va traverser les épreuves du XXe siècle sans dommage, en se renouvelant sans cesse. Elle demeure l'épreuve cycliste la plus populaire du monde.
 
Soixante concurrents pour la gloire Champion cycliste et directeur du Vélodrome de Paris, Henri Desgrange fonde en 1900 un quotidien sportif, L'Auto-Vélo, plus tard condamné à ne plus s'appeler que L'Auto. En quête de nouvelles idées pour promouvoir son journal, il organise le Tour de France. 
Les 60 concurrents officiels de la première épreuve partent le 1er juillet 1903 de Montgeron, en région parisienne. Vingt arrivent au terme de l'épreuve, à Paris, le 19 juillet suivant, après avoir parcouru un total de 2428 kilomètres en six étapes, via Lyon, Marseille, Toulouse, Bordeaux et Nantes.
Le vainqueur est Maurice Garin (32 ans), originaire du Val d'Aoste. Il a pédalé un total de 94 heures 33 minutes à la vitesse moyenne de 26 km/h. Faut-il le préciser ? Il n'a utilisé de l'avis des spécialistes ni EPO ni aucun autre produit dopant (à l'exception du vin...).
Les avatars d'un solide centenaire
D'une année sur l'autre, le Tour gagne en popularité. En 1910, l'épreuve emprunte pour la première fois les cols montagnards, notamment l'Aubisque et le Tourmalet, dans les Pyrénées. Quatre ans plus tard, la guerre éclate quelques jours après la fin de la compétition. Celle-ci reprend en 1919. À cette occasion, le vainqueur au classement général reçoit pour la première fois un maillot jaune (la couleur du papier-journal de L'Auto !).
Interrompu une nouvelle fois par la Seconde Guerre mondiale, le Tour reprend en 1947, à l'initiative de L'Équipe, quotidien fondé par Jacques Goddet en remplacement de L'Auto, interdit pour faits de collaboration. Le Parisien Libéré (aujourd'hui Le Parisien) participe également à la renaissance du Tour.
D'une année sur l'autre, les performances s'améliorent avec une vitesse moyenne toujours plus élevée. 
Les « Trente Glorieuses » font la part belle aux Français. Le premier est le Breton Louison Bobet (1925-1983), vainqueur en 1953, 1954 et 1955, devenu une légende vivante, plus encore que le Normand Jacques Anquetil (1934-1987), quintuple vainqueur (1957, 1961, 1962, 1963 et 1964). Ce dernier le cède même en popularité à son rival, le Creusois Raymond Poulidor, « éternel second ».
 
Ensuite vient le temps des coureurs étrangers. Le Belge Eddy Merckx gagne lui aussi cinq Tours, tout comme le Français Bernard Hinault...  Ne disons rien de l'Américain Lance Armstrong, qui a perdu tous ses titres pour cause de dopage avéré. Le dopage est un mal sans doute ancien auquel la mort prématurée de Bobet, Anquetil et Fignon n'est sans doute pas étrangère. Il est à l'origine de la mort de Tom Simpson, qui s'est effondré au sommet du mont Ventoux le 13 juillet 1967, victime de la chaleur et d'un excès d'amphétamines. Il n'est hélas pas limité au cyclisme mais c'est dans cette discipline qu'il a été dénoncé avec le plus de vigueur dans les années 2000.
En dépit de Lance Armstrong et de ses déclarations aigres, le Tour de France a retrouvé depuis lors la faveur du public.
Une popularité rentable et convoitée
Dans ses débuts, la compétition était suivie par les riverains de la route, venus en spectateurs. Le reste de la population en avait connaissance à travers les articles très enlevés de la presse écrite, comme ceux de l'écrivain Antoine Blondin (1922-1991).
Mais dès 1929, le Tour de France est aussi suivi par la radio. Dans les années 1950, enfin, il est télévisé en direct et va du coup grandir en réputation et changer de nature...
Le peloton est filmé à hauteur d'homme et de plus en plus en hélicoptère, offrant de magnifiques vues sur les paysages de France. Pour beaucoup de téléspectateurs, l'exploit sportif devient ainsi un prétexte à découvrir le patrimoine national, d'autant que le parcours change chaque année, avec une seule constante : l'arrivée des coureurs sur les Champs-Élysées (Paris).
Les villes et les collectivités ne s'y trompent pas. Depuis l'entre-deux-guerres, elles sont entrées dans une concurrence féroce pour promouvoir leur capital touristique et se faire mieux connaître. Il s'ensuit de belles rentrées financières pour l'organisateur de la course, ASO (Amaury Sport Organisation), une filiale du groupe Amaury, propriétaire également de L'Équipe et du Parisien.
Les étrangers ne sont pas restés indifférents à ce succès. Les pays voisins tels l'Italie et l'Espagne ont organisé des Tours similaires. Les États-Unis et même la Chine y songent également, avec l'objectif de faire apprécier leurs paysages et de prendre leur part sur les recettes publicitaires du cyclisme.
Bibliographie
Dans Histoire du Tour de France (éditions La Découverte, 2014, 128 pages, 10 euros), Jean-François Mignot raconte le Tour, détaille ses aspects humains et le replace dans le contexte économique, social et culturel de la France.
Bonjour {USERNAME}
<a target="_blank" href="http://www.hostingpics.net" title="Hebergeur d'image"><img src="http://img11.hostingpics.net/pics/843431ives.png" border="0" alt="Hebergeur d'image"></a>
http://ives.unblog.fr/


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Ives
Administrateur fondateur
Administrateur fondateur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Mar 2010
Messages: 192 631
Masculin
Localisation: Hermalle sous Argenteau
Gémeaux (21mai-20juin) 虎 Tigre
Point(s): 5 238 840
Moyenne de points: 27,20

MessagePosté le: Dim 3 Juil - 22:16 (2016)    Sujet du message: 4 juillet Répondre en citant

Mont Saint-Michel
La «Merveille de l'Occident»


Entre Bretagne et Normandie, à l'embouchure du Couesnon, le mont Saint-Michel fut, il y a un millénaire, un haut lieu de la chrétienté occidentale, en concurrence avec Rome, Jérusalem et Saint-Jacques de Compostelle.

En 2001, le site a renoué avec ses origines monastiques avec l'installation de frères et soeurs des Fraternités monastiques de Jérusalem dans l'ancien logis abbatial. Mais c'est évidemment l'activité touristique qui l'emporte de très loin (3 millions de visiteurs par an). Des travaux de désensablement et le remplacement de la digue routière par une passerelle piétonnière devraient le rendre à son insularité.
Naissance d'une Merveille
Dès les temps mérovingiens, on note la présence d'ermites ou de moines sur les deux monts granitiques qui se dressent dans la baie du Couesnon : Tombe et Tombelaine.
La tradition attribue à Aubert, évêque de la ville voisine d'Avranches, la dédicace d'un premier sanctuaire, le 16 octobre 708, sur le mont Tombe. Ce faisant, l'évêque n'aurait fait qu'obéir à une injonction de l'archange Saint Michel. Il lui dédie le sanctuaire d'où le nom qui va rester au mont pour la postérité : le mont Saint-Michel.
Grâce à l'afflux de pèlerins et à sa situation exceptionnelle qui le met à l'abri des invasions (y compris pendant la guerre de Cent Ans), le sanctuaire ne va cesser de prospérer tout au long du Moyen Âge.
En 966, à la demande du duc de Normandie Richard 1er, des moines bénédictins de l'abbaye de Saint-Wandrille s'établissent sur le rocher, en remplacement des chanoines. Ils bâtissent une première église, Notre-Dame-sous-Terre, puis, entre 1060 et 1080, l'église abbatiale, chef-d'oeuvre de l'art roman.
L'abbaye s'illustre surtout dans l'étude et la copie de manuscrits (14.000 sont encore conservés dans le beau musée du Scriptorial d'Avranches !). Un moine d'origine grecque, Jacques de Venise, vit au monastère de 1127 à sa mort, vers 1150. Il en profite pour traduire l'essentiel de l'oeuvre d'Aristote du grec au latin, ainsi que le rappelle médiéviste Sylvain Gouguenheim (Aristote au mont Saint-Michel, 2008).

Le mont Saint-Michel atteint sa plus grande gloire sous la direction de Robert de Thorigny, élu abbé en 1154. Au siècle suivant, le roi de France Philippe Auguste, tout à sa joie d'avoir repris aux Anglais la Normandie, fait une grosse donation au monastère. Il s'ensuit la construction de remparts ainsi que de nouveaux bâtiments en style gothique au-dessus des précédents. C'est la «Merveille» dont la silhouette domine le mont (aumônerie, salle des hôtes, réfectoire, cellier, salle des chevaliers, cloître). Sa construction se déroule de 1211 à 1228.
Le monastère résistera aux Anglais pendant la guerre de Cent Ans, sous le règne de Charles VII. En décrépitude à la veille de la Révolution, il est bientôt transformé en prison d'État. C'est seulement en 1874 qu'il sera repris par l'administration des Monuments historiques.
Couleurs d'église
L'église abbatiale du mont Saint-Michel témoigne de l'évolution de la décoration intérieure des églises médiévales au fil des modes et des restaurations.
Si nous nous fions à l'apparence actuelle de nos cathédrales, nous pourrions croire que la pierre apparente était le décor habituel des intérieurs médiévaux, ceci aussi bien pour les édifices religieux que civils. Mais c'est une idée fausse. En fait, tous les intérieurs possédant un peu d'importance ou dévolus à l'habitation étaient enduits à la chaux et souvent décorés de peintures plus ou moins élaborées. Cette habitude remonte à l'Antiquité.
À l'époque romane, les décors étaient généralement simples. Sur le fond blanc issu de l'enduit à la chaux, on traçait dans l'enduit encore humide des motifs architecturaux simplifiés. Les couleurs les plus courantes étaient le noir et le rouge. Les motifs reprenaient souvent les faux appareillages, les fausses arcades et les rinceaux. Le principe était de remplir de manière harmonieuse les grandes surfaces murales en donnant l'illusion d'une architecture idéale.
Avec l'architecture gothique, les surfaces murales se réduisent de façon importante. Le rôle des peintures décoratives se réduit par voie de conséquence au profit des vitraux. C'est ce que l'on peut observer à la «Merveille» du mont Saint-Michel.
Romanes ou gothiques, la plupart des abbatiales et cathédrales ont subi de profondes restaurations au fil des siècles et il n'y a plus guère qu'à la Sainte Chapelle de Paris (XIIIe siècle) que l'on puisse encore admirer une décoration murale d'origine.
Malheureuses restaurations
Au XVIIIe siècle, on a commencé à supprimer de façon systématique les décors peints des églises et des cathédrales. Les enduits souvent dégradés ont été grattés jusqu'à la pierre. Cette mode a provoqué la disparition des décors les plus récents et parfois des plus anciens...
Toutefois, lorsqu'une peinture était refaite, on se contentait parfois de recouvrir l'ancien décor qui, bien que caché, était ainsi préservé. Aujourd'hui, dans les zones épargnées, les archéologues peuvent ainsi relever plusieurs décors qui se superposent et noter leur évolution. Notons qu'au XIXe siècle, un certain nombre d'églises ont été redécorées avec un décor médiévalisant mais dont la précision du tracé trahit la modernité.
Bonjour {USERNAME}
<a target="_blank" href="http://www.hostingpics.net" title="Hebergeur d'image"><img src="http://img11.hostingpics.net/pics/843431ives.png" border="0" alt="Hebergeur d'image"></a>
http://ives.unblog.fr/


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Ives
Administrateur fondateur
Administrateur fondateur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Mar 2010
Messages: 192 631
Masculin
Localisation: Hermalle sous Argenteau
Gémeaux (21mai-20juin) 虎 Tigre
Point(s): 5 238 840
Moyenne de points: 27,20

MessagePosté le: Dim 3 Juil - 22:16 (2016)    Sujet du message: 4 juillet Répondre en citant

6 juin 1944
Hauts lieux du Débarquement de Normandie


Le Débarquement du 6 juin 1944 marque encore de son empreinte les paysages de Basse-Normandie. Quand le soleil est de la partie, ce qui est plus fréquent que ne le prétendent les Normands eux-mêmes, la découverte de ces lieux d'Histoire mêle émotion et ravissement.
Quoi de plus troublant que se baigner ou s'étendre sur les belles plages de sable d'Utah ou d'Omaha en songeant aux scènes cataclysmiques dont elles furent le témoin il y a 70 ans ?
Du port d'Ouistreham, sur l'Orne, à l'Est de Caen, jusqu'à Sainte-Mère-Église, au cœur des marais du Cotentin, ce sont environ soixante-dix kilomètres de plages et de chemins bocagers qui permettent de suivre l'histoire du Débarquement.
 
L'émotion au rendez-vous Commençons notre pèlerinage à Saint-Mère-Église.
Ce petit village typiquement normand est situé sur la grand-route qui traverse la presqu'île du Sud au Nord, de Carentan à Cherbourg. C'est la raison pour laquelle il s'est trouvé au centre du feu d'artifice par lequel a débuté le Débarquement.
Il vit encore aujourd'hui dans le souvenir de cette nuit.
Sur la place, nul ne peut échapper au mannequin accroché au clocher, une évocation du soldat John Steele qui resta deux heures ainsi pendu avant d'être capturé par les Allemands, de s'évader et de reprendre le combat.
Le village s'est doté d'un vaste espace muséographique, le musée Airborne, consacré aux troupes aéroportées américaines des 82e et 101e Airborne.
 
Un premier hall présente un avion, un planeur ainsi que de nombreux témoignages de l'époque : équipements militaires, journaux, objets d'usage quotidien etc. Le plus original est sans doute le hall inauguré en 2014, avec un parcours d'immersion dans la nuit du 6 juin 1944 ! Effet réussi : le visiteur ressent le bruit, les secousses et les éclairs lumineux des parachutistes à leur arrivée sur la zone ; il découvre ensuite le choc sur le sol ou dans les marécages, le bruit des combats etc.
En se dirigeant vers le littoral, on atteint Utah Beach, plage la plus occidentale de l'opération Overlord.
Un petit musée, là aussi, rappelle les hauts faits qui s'y déroulèrent. Il présente les combattants des deux bords. Le long de la plage, il est loisible de visiter les plates-formes des batteries du Mur de l'Atlantique.
Plus loin au sud-ouest, après les passes de Carentan et Isigny, on accède à la pointe du Hoc.
Cette falaise garde le souvenir d'un acte aussi héroïque qu'inutile : l'assaut d'un groupe de Rangers qui découvrit, une fois au sommet, que les batteries de canons qu'ils devaient détruire avaient été déplacées quelques jours plus tôt par les Allemands.
 
Ces canons devaient protéger d'un côté Utah Beach, de l'autre Omaha Beach, qui reste aussi connue sous le nom d'« Omaha la Sanglante ». Tandis que les opérations de débarquement se passèrent relativement bien sur les autres plages, elles frôlèrent ici le désastre, l'aviation américaine n'ayant pas réussi à détruire préventivement les batteries qui surplombaient la plage.
 
Sans surprise, c'est au-dessus d'Omaha que l'on découvre le lieu le plus émouvant du littoral, le cimetière américain de Colleville-sur-mer... On peut passer rapidement devant le musée mémorial d'Omaha Beach. C'est un capharnaüm qui a recueilli la collection d'un passionné local. Par contre, il ne faut pas manquer le centre d'accueil (Visitor Center) à l'entrée du cimetière américain, d'accès gratuit. Ce musée partiellement souterrain raconte avec émotion et didactisme le Débarquement, sa genèse et son déroulement.
Le cimetière proprement dit comporte près de dix mille tombes de soldats et officiers américains tombés en Normandie et plus généralement en France. C'est pour les vétérans américains l'un des principaux lieux de mémoire dans l'Hexagone avec le cimetière de Saint-Avold (dix mille tombes, Moselle) et celui de Saint-James (quatre mille tombes, Manche).
Les stèles blanches, croix chrétiennes ou étoiles de David, s'alignent comme à la parade sur le gazon anglais. Elles portent le nom des défunts, leur grade et la date de leur décès. Jamais leur date de naissance car les autorités n'ont pas souhaité que les visiteurs s'apitoient sur les jeunes soldats plutôt que sur les autres...
 
La route littorale nous conduit ensuite à travers le bocage jusqu'à Arromanches-les-Bains, un village normand en face duquel fut érigé le plus important des ports artificiels du Débarquement. Il reste quelques vestiges des caissons qui ont fait office de protection contre les tempêtes. Sur la plage, un musée raconte l'histoire du Débarquement. Vers l'Est, la route littorale longe les trois dernières plages où débarquèrent les Britanniques, les Canadiens ainsi que 177 Français Libres : Gold Beach, Juno Beach et Sword Beach.
 
D'un Débarquement à l'autre La dernière plage du Débarquement, Sword Beach, borde la ville d'Ouistreham, sur l'embouchure de l'Orne. Là, on peut visiter un dernier musée, le musée du Mur de l'Atlantique. Il rappelle les exploits des Britanniques sans oublier la prise du casino d'Ouistreham par le commando des 177 Français Libres de Philippe Kieffer. De ce casino et des villas environnantes, transformées en casemates et postes de tir par les Allemands, il ne reste rien.
Notre pèlerinage se termine avec « Pegasus Bridge », le vieux pont basculant de Bénouville, sur le canal qui longe l'Orne, à mi-distance entre Ouistreham et Caen. Ce monument stratégique a été pris avec brio par Lord Lovat et ses parachutistes écossais de la 6th Airborne Division, au son de la cornemuse ! Remplacé par un pont plus moderne, il est devenu pièce de musée.
 
Ensuite, ma foi, on peut renouer le fil avec l'Histoire ancienne de la Normandie et un Débarquement à l'envers, neuf siècles plus tôt : l'invasion de l'Angleterre par le duc Guillaume le Bâtard et ses Normands. Caen, la capitale de son duché, conserve pieusement son souvenir dans le château qui domine la ville et ses deux abbayes aujourd'hui transformées en locaux administratifs. On ne doit pas manquer de faire halte aussi à Bayeux, à quelques lieues d'Arromanches, afin d'y admirer la « tapisserie de la reine Mathilde » qui raconte les exploits de Guillaume.
Bonjour {USERNAME}
<a target="_blank" href="http://www.hostingpics.net" title="Hebergeur d'image"><img src="http://img11.hostingpics.net/pics/843431ives.png" border="0" alt="Hebergeur d'image"></a>
http://ives.unblog.fr/


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Ives
Administrateur fondateur
Administrateur fondateur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Mar 2010
Messages: 192 631
Masculin
Localisation: Hermalle sous Argenteau
Gémeaux (21mai-20juin) 虎 Tigre
Point(s): 5 238 840
Moyenne de points: 27,20

MessagePosté le: Dim 3 Juil - 22:17 (2016)    Sujet du message: 4 juillet Répondre en citant

1er juillet 1916
Folle offensive sur la Somme


Le lundi 1er juillet 1916, à 7h30, débute une gigantesque offensive anglo-française sur la Somme, la plus insensée et la plus sanglante de toutes les batailles de la Grande Guerre de 1914-1918.
Son souvenir demeure très vif chez les Britanniques, dont toute une génération de jeunes soldats a été fauchée sur la Somme.
Un projet ancien
Les alliés français et anglais ont décidé dès décembre 1915, à Chantilly, de lancer une offensive conjointe sur la Somme en vue d'en finir avec l'enlisement dans les tranchées. Mais, trois mois plus tard, les Allemands les prenaient de vitesse en lançant une attaque massive sur le saillant français de Verdun. L'état-major français espère que l'offensive sur la Somme soulagera le front de l'Est. Des forces considérables sont donc massées entre Albert et Chaulnes.
Les armées françaises des généraux Fayolle et Micheler au sud ainsi que les armées anglaises des généraux Rawlinson, Gough et Allenby au nord font face à la IIe Armée allemande du général von Below.
L'offensive est précédée par une intense préparation d'artillerie. Pendant une semaine, 1,6 million d'obus tombent sur les lignes allemandes. Quelques minutes avant l'assaut, les sapeurs britanniques font sauter deux mines énormes sous les lignes allemandes.
Les Alliés sont persuadés d'avoir liquidé toute résistance du côté ennemi. C'est au point que le général en chef britannique, Sir Henry Rawlinson, soucieux d'épargner à ses hommes une fatigue inutile, leur recommande de monter à l'attaque en ordre de parade et non pas en courant !
Dans les faits, les Allemands, endurcis par deux années éprouvantes, ont résisté aux bombardements et attendent l'assaut de pied ferme. La plupart des soldats anglais sont quant à eux des engagés volontaires qui n'ont aucune expérience du feu. Dès les premières minutes, ils succombent en grand nombre dans les barbelés qui séparent les ennemis. Effrayé par l'ampleur des pertes, le général Rawlinson songe à un repli mais il en est empêché par son supérieur, le général Sir Douglas Haig.
Le 1er jour de l'offensive, on compte pas moins de 60 000 pertes du côté britannique, dont 20 000 tués. Les Allemands essuient de leur côté quelque 20 000 pertes. En ce jour le plus meurtrier de toute la Grande Guerre - avec le 22 août 1914 -, la fine fleur de la jeunesse britannique, issue des milieux aristocratiques autant que populaires, a perdu la vie (*).
L'offensive va se poursuivre envers et contre tout jusqu'en novembre 1916. Les alliés en obtiendront un gain dérisoire de 10 km. Le prix en est exorbitant : 400 000 Britanniques tués et blessés ainsi que 200 000 Français et 450 000 Allemands... À comparer aux 750.000 victimes de Verdun.
Filmographie
La tranchée, un film de William Boyd, produit par Jacques Perrin (Microcosmos, Himalaya, Le peuple migrateur...), montre avec une rare justesse de ton les préparatifs de cette folle offensive. Un film méconnu, l'un des plus émouvants et des plus beaux qui soient sur la Grande Guerre. Pour tous publics.
Bonjour {USERNAME}
<a target="_blank" href="http://www.hostingpics.net" title="Hebergeur d'image"><img src="http://img11.hostingpics.net/pics/843431ives.png" border="0" alt="Hebergeur d'image"></a>
http://ives.unblog.fr/


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Photos
Administrateurs
Administrateurs

Hors ligne

Inscrit le: 11 Avr 2010
Messages: 14 347
Masculin
Localisation: Nord-France
Capricorne (22déc-19jan)
Point(s): 582 447
Moyenne de points: 40,60

MessagePosté le: Lun 4 Juil - 07:02 (2016)    Sujet du message: 4 juillet Répondre en citant

Le sein du jour 

 
 

 

Bonjour {USERNAME}


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Ives
Administrateur fondateur
Administrateur fondateur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Mar 2010
Messages: 192 631
Masculin
Localisation: Hermalle sous Argenteau
Gémeaux (21mai-20juin) 虎 Tigre
Point(s): 5 238 840
Moyenne de points: 27,20

MessagePosté le: Lun 4 Juil - 10:05 (2016)    Sujet du message: 4 juillet Répondre en citant


 
classement exclusif
Quelles sont les autoroutes les plus chères de France ?
À quelques jours des premiers grands départs de l'été, Linternaute.com fait le point et publie son classement 2016 des autoroutes les plus onéreuses. Lire


 



 
Le bikini : 70 ans d'histoire légendaire en images
 
 
 
 
Depuis sa première apparition officielle en 1946, le bikini est entré dans les mœurs. Mais quelle est l'histoire du "plus petit maillot de bain du monde", qui fêtera mardi ses 70 ans ? Voir


 



 
Ces stars s'affichent en couple sur Instagram
 
 
 
 
Certains couples ne manquent pas d'afficher leurs moments intimes sur le réseau social consulté par des milliers d'internautes. Sélection


 



 
Météo près de chez vous  





 
SONDAGE  



 
Aimez-vous le design punchy de la nouvelle Citroën C3 ? Voter


 
PRECEDENT SONDAGE
Faut-il améliorer l'aide à l'installation des médecins dans les déserts médicaux ?

 
Oui
 71%
Non
22%
Ne se prononce pas
 7%


 
 


 
actualite


 

 
Décès de Michel Rocard. De quoi est mort l'ancien Premier ministre ?
Michel Rocard est décédé le 2 juillet à l'âge de 85 ans. En septembre 2015, il se déclarait "guéri du cancer depuis un mois"... Lire


 



 

 
Airbnb, sacs plastiques, tiers payant... Ce qui a changé au 1er juillet 2016
De nouvelles mesures sont entrées en vigueur le 1er juillet. Elles concernent notamment le secteur de la santé, le salaire des fonctionnaires... Lire


 



 
Ces voitures sont désormais interdites de rouler à Paris
 
 
 
 
Les voitures immatriculées avant le 1er janvier 1997 n'ont plus le droit de rouler en journée dans les rues de Paris. Voici quelques célèbres modèles concernés par cette interdiction. Voir


 



 

 
Euro 2016 : le tableau des demi-finales
L'Euro touche à sa fin... Les quarts de finale se terminent aujourd'hui. Place ensuite aux demi-finales mercredi et jeudi, puis à la finale dimanche prochain. Calendrier | Le match France-Islande


 



 

 
Le fils de Michael Schumacher dévoile ses ambitions sportives
Mick Schumacher a dévoilé ses ambitions sportives dans une interview donnée au site de Pirelli. Il réalise déjà des exploits sur les circuits de Formule 4. Voir


 



 
C'est aussi dans l'actu
 
 
 
 


 



 
magazine


 

 
L'impressionnante Rolls-Royce du futur
Rolls-Royce a dévoilé un concept-car futuriste, baptisé 103EX Vision Next 100. Voir


 



 

 
Vincent Cassel sera-t-il le nouveau méchant de l’univers Marvel ?
Le comédien français a posté deux images très intrigantes sur son compte Instagram. Lire


 



 

 
Les hommes plus accros à leur smartphone que les femmes
Dans une situation d'attente, une personne met en moyenne 44 secondes avant d'utiliser son smartphone. Et ce sont les hommes qui dégainent le plus vite. Lire


 



 

 
Scarlett Johansson devient l'actrice la plus rentable de tous les temps
Le site Box Office Mojo a révélé que la star avait rapporté 3,3 milliards de dollars de recettes depuis le début de sa carrière. Un record pour une actrice. Lire


 



 

 
l'image
Une fausse baleine échouée à Rennes
Vendredi matin, les habitants de Rennes ont découvert une baleine échouée sur les quais, au bord de la Vilaine ! Il s'agissait en fait de l'œuvre d'un collectif visant à questionner notre rapport à la nature. Voir


 



 

 
Les Mondes de Ralph 2 : le héros va casser Internet !
Le héros de jeux vidéo va avoir droit à une suite dès 2018. Lire


 



 

 
Danse avec les stars 2016 : Valérie Damidot sur le dance floor
La plus grande "maroufleuse" de la télévision sera présente sur la piste de Danse avec les stars à la rentrée. Casting


 



 

 
Jardinière : comment bien la choisir
Les jardinières vont égayer les balcons et les terrasses. Voici une série de recommandations pour bien les choisir. Lire


 



 
sur le journal du net


 
Ce qui a changé le 1er juillet pour vos finances
 
APL 
 
 
 
Chaque année, l'été apporte son lot de changements. 2016 n'échappe pas à la règle. Des mesures prévues par la loi de Finances votée fin décembre, notamment, sont entrées en application vendredi. Lire


 



 

 
Comment bien parler en public ?
S'exprimer devant un auditoire est un véritable art. Voici quelques astuces qui vous permettront de conquérir et de persuader ceux qui vous écoutent. Lire


 



 

 
Ces 19 types de collègues insupportables
Le monde professionnel fourmille de collègues sympathiques mais parfois dérangeants. Voici une galerie de portraits dans lequel vous reconnaîtrez peut-être un voisin de bureau. Lire


 



 
Reportage dans les nouveaux locaux de Facebook Paris
 
 
 
 
Le siège de Facebook France vient d’emménager dans des bureaux plus spacieux, plus centraux et plus proches encore de l’esprit californien originel. Photos


 



 
ca se partage !


 

 
Un chat inonde son refuge en ouvrant le robinet d'eau
Le félin, en jouant, aurait accroché le robinet. L'eau a coulé pendant 17 heures avant que quelqu'un n'intervienne enfin. Lire


 



 
L'Islande, 20 paysages de contes de fées
 
 
 
 
Volcans actifs, glaciers, champs de lave, icebergs, geysers mais aussi plages de sable volcanique : cette petite île accueille tous les phénomènes naturels les plus spectaculaires. 20 sites à voir


 



 
PUBLI-COMMUNIQUÉ

Carrefour Banque
 
 

Des travaux à financer? Pensez au Crédit Travaux
De 3 000 à 50 000 € sur 12 à 84 mois, vous avez le choix! En ce moment, un taux attractif sur 25 à 36 mois à saisir sur le site de Carrefour Banque pour financer vos travaux.
 
LMDW



Un coffret de verres à dégustation offert
Inscrivez-vous à la newsletter de la Maison du Whisky et recevez 6 verres à dégustation THE TASTING GLASS by LMDW.
 

Bonjour {USERNAME}
<a target="_blank" href="http://www.hostingpics.net" title="Hebergeur d'image"><img src="http://img11.hostingpics.net/pics/843431ives.png" border="0" alt="Hebergeur d'image"></a>
http://ives.unblog.fr/


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 19:18 (2016)    Sujet du message: 4 juillet

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Notre Forum Index du Forum -> Banc public -> Banc public -> Les cancans Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template zenGarden created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com