Notre Forum Index du Forum
Notre Forum Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

22 mai 2016
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Notre Forum Index du Forum -> Actualité générale -> Actualités du jour
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Ives
Administrateur fondateur
Administrateur fondateur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Mar 2010
Messages: 194 373
Masculin
Localisation: Hermalle sous Argenteau
Gémeaux (21mai-20juin) 虎 Tigre
Point(s): 5 399 091
Moyenne de points: 27,78

MessagePosté le: Sam 21 Mai - 21:32 (2016)    Sujet du message: 22 mai 2016 Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?

Les étudiants de première année de droit de la faculté de La Couronne, en Charente, ont dû plancher sur cet étonnant sujet de droit constitutionnel....Voir
 
 

Bonjour {USERNAME}
<a target="_blank" href="http://www.hostingpics.net" title="Hebergeur d'image"><img src="http://img11.hostingpics.net/pics/843431ives.png" border="0" alt="Hebergeur d'image"></a>
http://ives.unblog.fr/


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Ives
Administrateur fondateur
Administrateur fondateur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Mar 2010
Messages: 194 373
Masculin
Localisation: Hermalle sous Argenteau
Gémeaux (21mai-20juin) 虎 Tigre
Point(s): 5 399 091
Moyenne de points: 27,78

MessagePosté le: Sam 21 Mai - 21:33 (2016)    Sujet du message: 22 mai 2016 Répondre en citant

  



Monde



 





M Pokora humble après le sauvetage de Ginola : « je ne suis pas LE sauveur »











REGIONS






Toute l'actu de Oupeye. Pour lire les articles, cliquez ici




 
  

 


 
  
  
  
 

Bonjour {USERNAME}
<a target="_blank" href="http://www.hostingpics.net" title="Hebergeur d'image"><img src="http://img11.hostingpics.net/pics/843431ives.png" border="0" alt="Hebergeur d'image"></a>
http://ives.unblog.fr/


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Ives
Administrateur fondateur
Administrateur fondateur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Mar 2010
Messages: 194 373
Masculin
Localisation: Hermalle sous Argenteau
Gémeaux (21mai-20juin) 虎 Tigre
Point(s): 5 399 091
Moyenne de points: 27,78

MessagePosté le: Sam 21 Mai - 21:33 (2016)    Sujet du message: 22 mai 2016 Répondre en citant


--> class=iauto>
Peu d'information circule sur le policier frappé mercredi en marge de la manifestation contre "la haine anti-flic" et dont la voiture a brûlé. La...Voir

Bonjour {USERNAME}
<a target="_blank" href="http://www.hostingpics.net" title="Hebergeur d'image"><img src="http://img11.hostingpics.net/pics/843431ives.png" border="0" alt="Hebergeur d'image"></a>
http://ives.unblog.fr/


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Ives
Administrateur fondateur
Administrateur fondateur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Mar 2010
Messages: 194 373
Masculin
Localisation: Hermalle sous Argenteau
Gémeaux (21mai-20juin) 虎 Tigre
Point(s): 5 399 091
Moyenne de points: 27,78

MessagePosté le: Sam 21 Mai - 21:34 (2016)    Sujet du message: 22 mai 2016 Répondre en citant

>
EVASION
>

 
Balade à vélo Transperwézienne à Perwez (2/7)


 
>
BIEN-ÊTRE


 
Nos 5 astuces pour bouger au quotidien


 

BELLE


 
Trouvez le pinceau à maquillage idéal


>
MANGER
>

 
 
Nos recettes : du chou-fleur dans l'assiette toute l'année
>
PEOPLE
>

 
 
Top people : pas de prison pour Nabilla et James Bond orphelin




PEOPLE


 
 
Bella Hadid et la robe dont tout le monde parle


EVASION
>

 
 
Vacances moyennes : 2 semaines à la plage en France pour 2412 ?


 

Bonjour {USERNAME}
<a target="_blank" href="http://www.hostingpics.net" title="Hebergeur d'image"><img src="http://img11.hostingpics.net/pics/843431ives.png" border="0" alt="Hebergeur d'image"></a>
http://ives.unblog.fr/


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Ives
Administrateur fondateur
Administrateur fondateur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Mar 2010
Messages: 194 373
Masculin
Localisation: Hermalle sous Argenteau
Gémeaux (21mai-20juin) 虎 Tigre
Point(s): 5 399 091
Moyenne de points: 27,78

MessagePosté le: Sam 21 Mai - 21:34 (2016)    Sujet du message: 22 mai 2016 Répondre en citant

 Guy Verhofstadt, le messie européen



A 63 ans, l'ancien Premier ministre publie en français son 9e livre pour dénoncer les errements de l'Union. Cette croisade pour les Etats-unis d'Europe, qu'il mène à trois cents à l'heure, sera son dernier combat.
Partager:



 
"Le Premier ministre peut compter sur mon soutien total et entier", clarifie Bart De Wever


Charles Michel peut compter sur le soutien total et entier de Bart De Wever, a tenu à clarifier ce dernier après ce qu'il qualifie d'incompréhension de ses propos vendredi soir dans l'émission de la VRT 'De Afspraak".
Partager:



 
Les boîtes noires de l'avion d'Egyptair auraient été retrouvées, selon CBS


Selon le réseau de télévision américain CBS News, les boîtes noires de l'avion MS804 d'Egyptair, qui s'est abîmé jeudi en Méditerranée, ont été retrouvées au même endroit où des débris avaient déjà été découverts.
Partager:



 
Grève dans les prisons: L'Ordre des médecins s'inquiète et plaide pour un service minimum


"L'urgence sanitaire et sociale commande de prendre sans délai les mesures propres à pallier ce drame humanitaire, dont l'instauration d'un service minimum", estime-t-il.
Partager:



 
 L'imprimante 3D bientôt dans la cuisine



L'imprimante 3D pourrait bientôt devenir notre propre commis de cuisine. Un outil voire un cuistot à temps plein pour professionnels et particuliers.
Partager:



 
Des bijoux en or cachés dans le double fond d'une tasse retrouvée à Auschwitz


Une bague et une chaîne en or, cachées il y a plus de 70 ans dans le double fond d'une tasse en métal émaillé par un prisonnier de l'ancien camp nazi d'Auschwitz-Birkenau, ont été découvertes lors des travaux de conservation.
Partager:



Bonjour {USERNAME}
<a target="_blank" href="http://www.hostingpics.net" title="Hebergeur d'image"><img src="http://img11.hostingpics.net/pics/843431ives.png" border="0" alt="Hebergeur d'image"></a>
http://ives.unblog.fr/


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Ives
Administrateur fondateur
Administrateur fondateur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Mar 2010
Messages: 194 373
Masculin
Localisation: Hermalle sous Argenteau
Gémeaux (21mai-20juin) 虎 Tigre
Point(s): 5 399 091
Moyenne de points: 27,78

MessagePosté le: Sam 21 Mai - 21:35 (2016)    Sujet du message: 22 mai 2016 Répondre en citant

Des stars stylées même la journée
 
 
 
Quand elles ne sont pas en train d'arpenter les célèbres marches en robes de créateurs, les stars donnent aussi de leur personne pour briller la journée sur la Côte d'Azur. Les tenues estivales gagnantes


 
Week-end cannois, du Five Seas Hotel aux l'îles de Lérins

Découvrez la ville du cinéma sous le signe du faste. Du Five Seas Hotel aux incroyables îles de Lérins, suivez-nous pour un séjour unique. Reportage


 
Des mises en beauté à couper le souffle
 
 
 
 
Sur le tapis rouge, les stars prennent la pose. Voir


 
Sondage  



 
Quelle star remporte la palme du plus beau look à Cannes ? Voter


 
PRECEDENT SONDAGE
Dans quelle tenue monteriez-vous les marches de Cannes ?

 
En robe longue à paillettes, le glamour à tout prix
 46,6%
En smoking pour un look boyish très classe
 20,7%
En combinaison pantalon : tellement chic
 19%
En tailleur jupe : classique mais élégant
 8,6%
En mini-robe pour jouer la carte du sexy
 4,3%
En maillot de bain pour marquer les esprits
' border=0>  0,9%


 


 


 
Magazine


 
Comment se protéger des perturbateurs endocriniens ?
 
 
 
 
Les perturbateurs endocriniens impactent notre santé. S'il semble impossible de les éviter, on peut au moins choisir de limiter notre exposition. Conseils


 

 
Fête des mères
Maman, on te fait ta fête !
Idées cadeaux, fleurs, recettes... Voici tout ce qu'il faut pour lui souhaiter "une bonne fête" le 29 mai.   Lire


 

 
Déco
Mathias Kiss embrasse la baie de Cannes
Pour le 69e Festival de Cannes, Mathias Kiss a repensé l'espace du Mouton Cadet Wine Bar sur le toit du Palais des Festivals, face à la mer et aux montagnes. Un endroit somptueux dans lequel nous avons rencontré l'artiste-décorateur que tout Paris s'arrache. Lire


 

 
Dans l'actu
Les femmes, moins motivées pour le sport que les hommes ?
Des scientifiques ont récemment tenté de démontrer que les femmes sont moins sportives que les hommes. A en croire leur étude, elles auraient moins de volonté à exercer des activités physiques. Vraiment ? Lire


 

 
TV
Le programme du week-end : Adèle, Muriel et Zlatan
C’est un planning chargé qui s’annonce sur le petit écran pour le week-end. Georges Pernoud nous emmène voir la mer, Adèle Exarchopoulos s’énamoure de Léa Seydoux et Noémie Lvovsky replonge dans l’adolescence. Lire


 

 
maman
A quel âge bébé parle-t-il ?
Toutes les mamans ont hâte que leur enfant se mette à parler mais l'acquisition du langage demande beaucoup de patience. Heureusement, avant de savoir former des phrases, bébé va déjà pouvoir exprimer beaucoup de choses grâce à ses premiers mots. Lire


 
L'actu en bref


 

 
Nuit européenne des musées : 12e édition ce week-end
La Nuit européenne des musées débute samedi 21 mai 2016. Cette année, de nombreux musées vont encore jouer le jeu et permettre aux visiteurs de découvrir des lieux emblématiques... de nuit. Lire


 

 
Marionnaud remet un chèque de 100 000 euros au CEW
Mardi 17 mai, Marionnaud a remis au CEW (Cosmetic Executive Women) un chèque de 100 000 euros. Une contribution qui fait suite à l’opération caritative de vente à Noël de peluches-oursonnes habillées par la Maison Repetto. Lire


 

 
Pomme d’Api fait son show dans 7 villes de France
A l’occasion de ses 50 ans, le magazine Pomme d’Api organise ce dimanche diverses animations pour petits et grands. A retrouver dans sept villes de France et en Belgique. Lire


 

 
Maladie de Crohn et rectolite : une web-série pour raconter le quotidien des malades
La première web-série sur les maladie inflammatoires chroniques de l'intestin illustre avec humour les situations quotidiennes rencontrées par les patients. Lire

Bonjour {USERNAME}
<a target="_blank" href="http://www.hostingpics.net" title="Hebergeur d'image"><img src="http://img11.hostingpics.net/pics/843431ives.png" border="0" alt="Hebergeur d'image"></a>
http://ives.unblog.fr/


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Ives
Administrateur fondateur
Administrateur fondateur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Mar 2010
Messages: 194 373
Masculin
Localisation: Hermalle sous Argenteau
Gémeaux (21mai-20juin) 虎 Tigre
Point(s): 5 399 091
Moyenne de points: 27,78

MessagePosté le: Sam 21 Mai - 21:36 (2016)    Sujet du message: 22 mai 2016 Répondre en citant


Plusieurs séquences insolites ont marqué cette 69e édition du Festival de Cannes. Outre Julia Roberts et ses pieds nus sur le tapis rouge, que...Voir
 
 

Bonjour {USERNAME}
<a target="_blank" href="http://www.hostingpics.net" title="Hebergeur d'image"><img src="http://img11.hostingpics.net/pics/843431ives.png" border="0" alt="Hebergeur d'image"></a>
http://ives.unblog.fr/


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Ives
Administrateur fondateur
Administrateur fondateur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Mar 2010
Messages: 194 373
Masculin
Localisation: Hermalle sous Argenteau
Gémeaux (21mai-20juin) 虎 Tigre
Point(s): 5 399 091
Moyenne de points: 27,78

MessagePosté le: Sam 21 Mai - 21:37 (2016)    Sujet du message: 22 mai 2016 Répondre en citant

Pourquoi l'État n'a-t-il plus d'argent ?
Depuis quelques mois, on constate que des critiques - nées il y a quelques années contre la politique de rigueur du gouvernement Di Rupo - se sont systématisées et cristallisées en un raisonnement fallacieux que je qualifierais de " théorie de l'austérité nihiliste ". Inspirée de travaux de quelques intellectuels de gauche, elle a été popularisée par la juge Manuella Cadelli dans une carte blanche publiée dans le Soir en mars dernier. Elle se décline désormais, avec des variantes, dans de nombreux discours de l'opposition, d'éditorialistes et des syndicats.
  • réactions 77
  • Imprimer
© iStock

Avant de tenter de réfuter cette théorie, je vais m'efforcer de le restituer avec la plus grande honnêteté intellectuelle. On peut, je pense, le synthétiser en cinq propositions :
1. Depuis plusieurs décennies, nos sociétés subissent des politiques "néo-libérales" qui astreignent les États à la réduction drastique des impôts et des dépenses publiques.
2. Cette réduction s'opère principalement en raison de la pression des milieux économiques et financiers dont l'État est devenu l'otage.
3. Le néolibéralisme équivaut à une "économisation" de l'État et de la société : priorité est donnée à la poursuite de ces objectifs abstraits que sont les indicateurs économiques.
4. L'austérité est devenue une fin en soi qui, se substituant à la politique, supplante toutes les autres valeurs. En ce sens, le néolibéralisme est nihiliste.
5. Prisonnier du dogme de l'orthodoxie budgétaire, l'État appauvri se déglingue, car il n'est plus en mesure de faire face à ses dépenses les plus fondamentales, ce qui alimente la colère, le populisme, le repli religieux et la violence syndicale.
En apparence plausibles, voire convaincantes, sur le papier, toutes ces propositions se révèlent, à l'analyse, en contradiction flagrante avec la réalité observée dans le monde où nous vivons.
Examinons ces 5 propositions.
La première proposition est triplement erronée. Elle repose d'abord sur l'idée qu'il existe un corpus idéologique appelé "néolibéralisme". J'ai consacré une longue tribune dans "Le Soir" à réfuter cette mystification intellectuelle et je n'y reviendrai pas. Deux chercheurs de l'université de Liège m'accusaient, mercredi, dans une carte blanche publiée dans le Vif, de développer un argument fallacieux. Force est pourtant de constater que les auteurs qu'ils citent se revendiquaient tous du "libéralisme" et non du "néolibéralisme". Contrairement à ce que prétendent mes détracteurs, c'est plus qu'une vaine querelle de mots : il s'agit du fondement même de leur théorie. C'est sur base de cette doctrine inexistante (si ce n'est sous la plume d'intellectuels antilibéraux qui l'ont purement et simplement inventée) qu'auraient été adoptées les politiques "néo-libérales". Ce qu'ils visent, en réalité, ce sont les politiques "libérales", inspirées d'auteurs bien réels : Hayek, Friedman, Popper, etc.
La faute à la politique sociale-démocrate
Ensuite, seconde erreur, ces idées "libérales" sont tout sauf dominantes aujourd'hui. Depuis plusieurs décennies, les politiques adoptées un peu partout en Europe et aux États-Unis sont sociales-démocrates. Une politique économique libérale implique notamment, un budget en équilibre, un faible prélèvement fiscal, des dépenses publiques modestes, un endettement limité et une administration de taille raisonnable. Prenons la Belgique. C'est un État qui vote des budgets en déficit à tous les niveaux de pouvoir depuis presque dix ans. C'est un État qui, avec la France, détient - tous les ranking le confirment chaque année - le record mondial en termes de pression fiscale et parafiscale. C'est un État dont les dépenses publiques représentaient 54,3 % de son PIB (2014), soit 4,4 % de plus que la moyenne européenne déjà très élevée. Milton Friedman disait que, au-delà de 30 % de prélèvement annuel du PIB, un État cessait d'être libéral. C'est un État dont l'endettement avoisine les 110 % de son PIB. Et, concernant les services publics, la Belgique totalise une administration de 840.000 fonctionnaires, ce qui place notre pays au deuxième rang européen au nombre de fonctionnaires par habitant, derrière Chypre et devant la Grèce. Non. La politique économique belge n'est pas "libérale". Elle est sociale-démocrate. C'est un fait. Pas une opinion. C'est probablement en raison de cette évidence difficilement contestable qu'est agité ce concept nébuleux et mystificateur de "néolibéralisme".
Enfin, troisième erreur, avant que le gouvernement actuel ne décide de mettre fin à la gabegie selon une trajectoire budgétaire ordonnée et raisonnable initiée lors du précédent gouvernement, la Belgique n'a jamais réduit massivement les dépenses publiques ces dernières décennies : entre 2007 et 2013, les dépenses publiques par rapport au PIB en Belgique ont même augmenté de... 7,4 % (Eurostat). Par ailleurs, en 2013, une étude de la Banque Nationale Belge estimait que, ces dix dernières années, le nombre de fonctionnaires avait augmenté de 6 % en Belgique alors qu'il baissait de l'ordre de 6 % dans les autres pays européens...
Les capteurs de rente
La seconde proposition repose également sur trois erreurs factuelles. D'abord, il est indéniable que les milieux économiques et financiers exercent une pression sur le monde politique pour faire passer des législations qui les avantagent. Adam Smith dénonçait déjà ce fait. Ce phénomène, appelé "capitalisme de connivence" est nocif au fonctionnement du marché et a toujours été combattu par les libéraux. Malheureusement, la corruption est fille de la règlementation. Les politiques sociales-démocrates consacrant l'extension illimitée des pouvoirs de l'État ont coïncidé avec la montée en puissance de ce capitalisme de connivence. À cet égard, il est naïf de penser - seconde erreur - que les milieux économiques et financiers, inspirés par de prétendus dogmes libéraux, feraient pression pour réduire les dépenses publiques de l'État. C'est tout le contraire. Ils lobbyent généralement pour capter des rentes sous forme d'aides, de subsides et de privilèges fiscaux. Rien qu'aux États-Unis, ce sont 4000 milliards de $ qui sont distribués chaque année aux entreprises. Tout le monde veut sa part de butin. Un exemple parmi mille autres ? Il y a quelques mois, 79 CEO ont signé une lettre ouverte pour que les États prennent des "engagements forts" au sommet COP 21. Un appel purement désintéressé, cela va sans dire. À charge du contribuable évidemment...
quote a écrit:
Partager
Une politique libérale est indispensable pour redonner de l'autonomie aux citoyens et un avenir aux générations futures.


Enfin, dernière erreur, l'État n'est pas "l'otage" des milieux économiques et financiers. Il l'est plutôt des politiques qu'il a choisi de mener dans des secteurs qui fonctionneraient bien mieux s'ils étaient règlementés par un petit nombre de normes claires et responsabilisantes.
Prendre les indicateurs économiques au sérieux
La troisième proposition est construite sur base de deux erreurs. D'abord, ce n'est pas le libéralisme, mais la sociale-démocratie qui se montre interventionniste en matière économique. A contrario, la doctrine libérale prône le laissez-faire et défend l'idée que l'État doit se concentrer sur ses compétences régaliennes. Ce sont les politiques sociales démocrates d'inspiration keynésienne qui se sont focalisées sur la relance économique et la création d'emplois. L'actuel gouvernement fédéral appliquant un programme libéral est aujourd'hui contraint, s'il veut éviter un scénario grec ou espagnol, de se concentrer sur le socio-économique pour sauver l'État-Providence et les services publics de la faillite en raison des choix irresponsables posés les décennies précédentes par les gouvernements keynésiens.
Seconde erreur : reprocher aux gouvernements de prendre les indicateurs économiques au sérieux. Ce ne sont pas de pures abstractions désincarnées, mais des constats empiriques. C'est parce qu'ils les négligent que des États tombent en faillite ou pourrissent la vie de leurs enfants et petits-enfants. Un bon conducteur regarde périodiquement son tableau de bord. Si nous ployons sous le fardeau de la dette, c'est parce que, fin des années 70, nos gouvernements, ignorant ces signaux, ont dépensé à tour de bras dans l'espoir chimérique de relancer l'économie. La déclaration du socialiste Guy Mathot, ministre du Budget et Vice-Premier ministre de l'éphémère gouvernement Mark Eyskens en 1981, est hautement révélatrice de cet état d'esprit : "Le déficit est apparu tout seul, il disparaîtra tout seul, comme un mauvais rhume".
La fin en soi, c'est la liberté. Pas l'austérité
Selon la quatrième proposition, l'austérité est une fin en soi et le néolibéralisme est un nihilisme. Faux. Pour les libéraux, la fin en soi, c'est la liberté. Comme le disait Lord Acton, "la liberté (...) est en elle-même la fin politique suprême". L'austérité n'est qu'un moyen sur la route de la liberté. On me rétorquera que l'austérité n'est qu'un prétexte, car on l'invoque depuis 35 ans. Le chemin semble interminable, il est vrai, mais c'est parce que, malheureusement, sous le modèle social-démocrate, aujourd'hui en faillite, alternaient les périodes d'insouciance budgétaire et de sacrifices. Les gouvernements Martens-Gol furent contraints de mener une politique de rigueur pour redresser les comptes. Efforts anéantis dans les gouvernements suivants, car, en 1993, quand Dehaene a repris les choses en mains, la dette atteignait 138 % du PIB ! La population souffrit 14 ans avant que Verhofstadt ne fasse redescendre la dette à 84 % du PIB. Etc., etc. Jean Gol disait justement, à propos de ces périodes d'insouciance succédant aux périodes d'austérité : "Quand les socialistes remontent sur le bateau, ils percent et distribuent les barriques de rhum". C'est ce modèle social-démocrate qui confine l'homme dans le rôle de Sisyphe : une fois poussé au sommet de la montagne, le rocher la dévale à nouveau et il faut recommencer. Mais ce modèle n'a rien d'inéluctable. À condition d'en sortir...
Cinquième et dernière proposition : pourquoi l'État s'appauvrit-il ? Pourquoi l'État n'a-t-il pas d'argent alors même que, chaque année, il pompe allègrement près de 55 % de la richesse produite par ses citoyens ? L'État n'est pas pauvre parce qu'il ne perçoit pas assez. Il est pauvre parce qu'il dépense trop et mal. L'État souffre de son hypertrophie. Il a tellement étendu le périmètre de ses activités qu'il est en perpétuel surmenage. La vérité, c'est que ce sont des politiques - non pas néo-libérales - mais sociales-démocrates qui, ces dernières décennies, ont poussé l'État à accroître ses dépenses dans des proportions hallucinantes, à intervenir de manière illimitée dans le fonctionnement de l'économie et dans quantité d'autres sphères au détriment de tout le reste et, en particulier, l'entretien de ses infrastructures et le financement de ses missions fondamentales.
Une théorie totalement déconnectée du réel
Cette théorie de "l'austérité nihiliste" que nous avons tenté de réfuter ici est, on le voit, totalement déconnectée de la réalité factuelle. Elle doit être comprise comme un déni pathologique du réel par une gauche crépusculaire qui refuse d'assumer la responsabilité de ses échecs. Il est curieux - et inquiétant - que ces idées d'extrême-gauche (à connotation complotiste) contaminent à ce point les esprits aujourd'hui. C'est sans doute à mettre en lien avec la progression du PTB, laquelle découle en partie de la dégradation de la qualité de l'enseignement en communauté française.
Certains se plaignent que l'État n'ait plus de marge de manoeuvre. C'est là un raisonnement d'esclaves. Déplorer que l'État ne nourrisse pas de grands projets pour elles, tel est le propre des âmes serviles. Ces personnes devraient plutôt s'insurger que l'État, en les spoliant fiscalement, les ait dépossédés de leur propre marge de manoeuvre.
Rouvrir le champ des possibles
Tout l'enjeu aujourd'hui est de quitter le cycle infernal de ce modèle social-démocrate. Une politique libérale est indispensable, ce qui implique un budget en équilibre et une réduction des impôts, des dépenses et de l'endettement. Pas "parce qu'il le faut", mais pour redonner de l'autonomie aux citoyens et un avenir aux générations futures. Un État qui dépense de manière parcimonieuse peut se permettre des politiques sociales audacieuses sur le long terme. En diminuant les impôts, il laisse aux citoyens les moyens matériels et humains de se projeter dans leur propre futur et de l'organiser de manière libre et responsable. Aujourd'hui, nous avons à réinventer la sécurité sociale et le droit du travail à l'heure des nouvelles technologies, de l'économie collaborative, de l'économie digitale, etc. Cette politique libérale est tout sauf nihiliste. Elle conduit au contraire à rouvrir pleinement le champ des possibles.
Bonjour {USERNAME}
<a target="_blank" href="http://www.hostingpics.net" title="Hebergeur d'image"><img src="http://img11.hostingpics.net/pics/843431ives.png" border="0" alt="Hebergeur d'image"></a>
http://ives.unblog.fr/


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Ives
Administrateur fondateur
Administrateur fondateur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Mar 2010
Messages: 194 373
Masculin
Localisation: Hermalle sous Argenteau
Gémeaux (21mai-20juin) 虎 Tigre
Point(s): 5 399 091
Moyenne de points: 27,78

MessagePosté le: Dim 22 Mai - 08:13 (2016)    Sujet du message: 22 mai 2016 Répondre en citant


 


L’image de la Belgique à l’étranger? «Amateurisme»


par Martine Dubuisson



 


Le gouvernement a demandé à nos ambassades qu’elle était la perception de notre pays après les attentats. Pas de doute: notre image est entachée.




 

 


Sven Gatz: «Deux voix aux Bruxellois pour le scrutin régional»


par A.C Bersipont et V. Lamquin



 


Pour Sven Gatz (Open VLD), «il est temps de réfléchir à la nouvelle réalité urbaine à Bruxelles». Il propose un vote pour un francophone et un pour un néerlandophone.





 


Paul Verhoeven de retour à Cannes 24 ans après « Basic Instinct »


par Fabienne Bradfer



 


Il revient à Cannes avec «Elle», son premier film en compétition qui sera projeté ce soir et sort mercredi en salle.




 

 


EgyptAir: les responsables reconstituent le film de l’escale de l’avion à Roissy


par Maroun Labaki 



 


Depuis jeudi, des personnels au sol qui ont eu, de près ou de loin, à approcher l’avion sont entendus par les enquêteurs.







 Journal 
 







 

 


 


Belgocontrol: retour à la normale à Brussels Airport


Par Belga





 

Bart De Wever: «Ce gouvernement ne donne pas de perspective»


Par Véronique Lamquin






Israël: un jeu de «chaises musicales» qui profite à l’extrême droite


Par SERGE DUMONT, à Tel-Aviv





 

Koen Geens et Jan Jambon invités à Lantin


Par Laurence Wauters






Présidentielle américaine: la NRA soutient Donald Trump


Par AFP





 

SNCB: un préavis de grève déposé pour le 24 et le 31 mai


Par Rédaction en ligne






Migrants: la revanche de Theo Francken


Par Lorraine Kihl





 

Le Zika se rapproche de l’Europe


Par Frédéric Soumois










Dossier


 


Le Grand baromètre politique




 




Le Kroll du jour


 


Le Kroll du jour: mystère sur le crash de l’avion EgyptAir




 



Galerie photo

 

Le meilleur de Cannes



Bonjour {USERNAME}
<a target="_blank" href="http://www.hostingpics.net" title="Hebergeur d'image"><img src="http://img11.hostingpics.net/pics/843431ives.png" border="0" alt="Hebergeur d'image"></a>
http://ives.unblog.fr/


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Ives
Administrateur fondateur
Administrateur fondateur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Mar 2010
Messages: 194 373
Masculin
Localisation: Hermalle sous Argenteau
Gémeaux (21mai-20juin) 虎 Tigre
Point(s): 5 399 091
Moyenne de points: 27,78

MessagePosté le: Dim 22 Mai - 08:17 (2016)    Sujet du message: 22 mai 2016 Répondre en citant


La planète Mars aurait été touchée il y a 3,4 milliards d'années par deux tsunamis. Ces méga-vagues de 120 mètres de haut auraient pu être provoquées...Voir
 
 

Bonjour {USERNAME}
<a target="_blank" href="http://www.hostingpics.net" title="Hebergeur d'image"><img src="http://img11.hostingpics.net/pics/843431ives.png" border="0" alt="Hebergeur d'image"></a>
http://ives.unblog.fr/


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Ives
Administrateur fondateur
Administrateur fondateur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Mar 2010
Messages: 194 373
Masculin
Localisation: Hermalle sous Argenteau
Gémeaux (21mai-20juin) 虎 Tigre
Point(s): 5 399 091
Moyenne de points: 27,78

MessagePosté le: Dim 22 Mai - 08:17 (2016)    Sujet du message: 22 mai 2016 Répondre en citant


Il fallait bien que ça arrive. L'animatrice tchèque Petra Nemcova est tombée...Voir 
 
 

Bonjour {USERNAME}
<a target="_blank" href="http://www.hostingpics.net" title="Hebergeur d'image"><img src="http://img11.hostingpics.net/pics/843431ives.png" border="0" alt="Hebergeur d'image"></a>
http://ives.unblog.fr/


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Ives
Administrateur fondateur
Administrateur fondateur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Mar 2010
Messages: 194 373
Masculin
Localisation: Hermalle sous Argenteau
Gémeaux (21mai-20juin) 虎 Tigre
Point(s): 5 399 091
Moyenne de points: 27,78

MessagePosté le: Dim 22 Mai - 08:18 (2016)    Sujet du message: 22 mai 2016 Répondre en citant

En l'absence de primaire à gauche, Montebourg "fera usage de sa liberté"

Dans un entretien au Parisien publié ce dimanche, l'ancien ministre de l'Economie juge qu'une primaire à gauche en vue de l'élection présidentielle...Voir

Bonjour {USERNAME}
<a target="_blank" href="http://www.hostingpics.net" title="Hebergeur d'image"><img src="http://img11.hostingpics.net/pics/843431ives.png" border="0" alt="Hebergeur d'image"></a>
http://ives.unblog.fr/


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Ives
Administrateur fondateur
Administrateur fondateur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Mar 2010
Messages: 194 373
Masculin
Localisation: Hermalle sous Argenteau
Gémeaux (21mai-20juin) 虎 Tigre
Point(s): 5 399 091
Moyenne de points: 27,78

MessagePosté le: Dim 22 Mai - 08:34 (2016)    Sujet du message: 22 mai 2016 Répondre en citant

Seraing: un majeur et un mineur surpris en plein cambriolage dans une maison
  • 21/05 - 17h58
  • 1


Liège: un SDF se fait voler et frapper avec sa propre béquille
  • 21/05 - 14h46
  • 20


Liège: la botte de bière est de retour dans le Carré
Bonjour {USERNAME}
<a target="_blank" href="http://www.hostingpics.net" title="Hebergeur d'image"><img src="http://img11.hostingpics.net/pics/843431ives.png" border="0" alt="Hebergeur d'image"></a>
http://ives.unblog.fr/


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Ives
Administrateur fondateur
Administrateur fondateur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Mar 2010
Messages: 194 373
Masculin
Localisation: Hermalle sous Argenteau
Gémeaux (21mai-20juin) 虎 Tigre
Point(s): 5 399 091
Moyenne de points: 27,78

MessagePosté le: Dim 22 Mai - 08:36 (2016)    Sujet du message: 22 mai 2016 Répondre en citant

Cannes: "Le Client", Asghar Farhadi regarde un couple se fissurer
Fernand Denis Publié le dimanche 22 mai 2016 à 09h07 - Mis à jour le dimanche 22 mai 2016 à 09h10




Festival de Cannes
Chez Asghar Farhadi, il convient d’être attentif dès la première scène, elle contient souvent le futur film en elle. Panique dans un immeuble à Téhéran, les habitants vont et vient dans les escaliers, pressés de le quitter toutes affaires cessantes. Il menace de s’effondrer à cause des travaux entrepris sur la parcelle d'à côté. Le lendemain, la panique passée, tout le monde est contraint de se chercher un nouveau toit. Il n'y a pas de retour possible, le bâtiment est tout fissuré.
Emad et sa femme Rana reçoivent le coup de main d'un partenaire du théâtre où ils répètent « Mort d'un commis voyageur ». Il met à leur disposition, un petit appart sur les toits. Problème, l'ancienne locataire a enfermé toutes ses affaires dans une pièce et ne se montrer guère pressée de les récupérer. La vie reprend son cours quand un soir, Emad retrouve sa femme aux soins intensifs, sévèrement blessée. Croyant que c'était son mari rentrant des courses les bras chargés, elle a ouvert les différentes portes avant d'aller prendre sa douche. Elle ignorait que la précédente locataire était une femme aux mœurs légères, le visiteur était un ancien client.
Si elle peut rapidement quitter l’hôpital, l'idée de retourner dans cet appartement, dans la salle de bains , lui est insupportable. Elle est angoissée à l'idée d'y rester seule la journée et refuse de porter plainte, car ce serait ajouter l'humiliation à la souffrance de l'agression. Son mari la soutient mais il encaisse de plus en plus difficilement ses sautes d'humeur. De plus, une idée fixe l'envahit : retrouver le « client » qui s'est payé sa femme, car il a laissé quelques billets sur la table.
Après « Une séparation », après un divorce dans « Le Passé », le réalisateur remet son sujet, le couple, devant la caméra, et suit la fissure en train de le déchirer.
Farhadi est le maître du thriller domestique, il fait monter le suspense avec maestria. Même si l'ambition de ce film peut paraître plus modeste par rapport à ses œuvres précédentes, il est toujours fascinant d'observer, avec lui, ce qui relève de l'être humain universel et de la culture iranienne. En parallèle, la représentation du classique d’Arthur Miller, interprété les deux protagonistes, offre au récit des effets de mises en perspective, comiques, hystériques, tragiques.
Bonjour {USERNAME}
<a target="_blank" href="http://www.hostingpics.net" title="Hebergeur d'image"><img src="http://img11.hostingpics.net/pics/843431ives.png" border="0" alt="Hebergeur d'image"></a>
http://ives.unblog.fr/


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Ives
Administrateur fondateur
Administrateur fondateur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Mar 2010
Messages: 194 373
Masculin
Localisation: Hermalle sous Argenteau
Gémeaux (21mai-20juin) 虎 Tigre
Point(s): 5 399 091
Moyenne de points: 27,78

MessagePosté le: Dim 22 Mai - 08:37 (2016)    Sujet du message: 22 mai 2016 Répondre en citant

Baromètre politique: le naufrage des coalitions
20 mai 2016 | Auteur : Jan Segers | Traducteur : Guillaume Deneufbourg

La mayonnaise ne prend pas. On chipote, on ergote. Gouvernement Michel ou gouvernement Bourgeois, même combat : la désaffection de l’électeur est consommée.
Ce n’est qu’un sondage. Telle est la platitude que les présidents aiment à donner en guise de seule réponse au recul de leur parti. Comme s’ils voulaient eux-mêmes s’en convaincre : demain, la courbe s’inversera. Mais hier, il n’était pas un seul président pour déclarer que la dernière enquête menée par Het Laatste Nieuws et VTM n’était qu’un sondage. Et pour cause, elle dépasse largement ce cadre. Elle est porteuse d’un message, d’un signal qu’ils ne peuvent plus nier. La photographie d’un instant qui s’inscrit dans une indéniable tendance. Les partis du gouvernement, MR, N-VA, CD&V et Open Vld, accumulent les revers. Deux ans après les élections, leur majorité apaisante s’est mue en minorité mortifère. Le doute s’est installé. La sueur froide perle sur le front de la Suédoise. Et si ce n’était pas qu’un sondage ? Et si c’était la préfiguration d’une défaite électorale en 2019 ? Et si la courbe ne s’inversait pas ?
Le gouvernement Michel avait bien anticipé une légère baisse dans les sondages. Un recul provisoire. Quelques points de pourcentage, quelques sièges. Mais pas 15% et pas 21 sièges, comme maintenant. Il ne s’agit plus d’une éraflure, mais d’une plaie béante, d’où le sang coule abondamment et que personne ne peut plus étancher. Les gifles volent de toutes parts. Le gouvernement est dans les cordes, comme un boxeur en perdition. S’il esquive à droite, il encaisse un direct du gauche. S’il esquive à gauche, il écope d’un uppercut du droit. Ce n’est pas un hasard si les nationalistes du Vlaams Belang et les communistes du PTB font une montée spectaculaire et deviennent aujourd’hui le troisième parti de leur région linguistique respective, formant une improbable symétrie des extrêmes. La confusion se ressent jusque dans la politique du gouvernement. Est-il de gauche ou de droite ? Est-il trop dur ou trop mou ? Il ne le sait même plus lui-même. Et pendant ce temps, leurs électeurs s’éparpillent aux quatre vents.
Le temps où Geert Bourgeois rêvait tout haut de voir la N-VA atteindre les 40 % semble bien éloigné. Il n’y a pourtant que trois ans. Aujourd’hui, son parti recule à 24 %, un score qui ne suffit pas pour garder la main sur ses deux gouvernements. La N-VA dilapide son contingent d’électeurs au profit des séparatistes et des socialistes. Un comble. Sur les dossiers communautaires et sociétaux, le parti dérive sans cesse plus à droite. Sur les questions socio-économiques, il se voit contraint de virer toujours plus à gauche, au risque de passer pour un parti d’anciens Belges et de nouveaux riches. Le gouvernement Michel n’est pas le seul naufragé de cette traversée en eaux troubles. La coalition Bourgeois a aussi du souci à se faire. Un gouvernement de taxes et de factures, d’immobilisme et d’atermoiements, dirigé par un capitaine que l’électeur veut faire passer par-dessus bord. Car ce que les Flamands veulent faire eux-mêmes n’est pas mieux fait. Le plus souvent, ce n’est ni mieux ni moins bien, ils pataugeant dans l’inaction, abâtardis qu’ils sont par leur propre indécision.
Le courage d’aller de l’avant ? La force de réformer ? Pas simple, lorsqu’on a perdu l’électeur en chemin. Le MR de Charles Michel ne représente plus qu’un cinquième des francophones de ce pays. Cela incite plus à la retenue qu’à l’engagement. Le CD&V du vice-premier ministre Peeters, jadis tout-puissant, est désormais le quatrième parti de Flandre et vivote à vingt mille lieues sous son rang. Il a si peur de son ombre, effrayé par le fantôme de son propre mouvement politique, qu’il en vient presque à applaudir les syndicats qui partent fracasser les vitres de ses ministères. Heureusement, il y a encore les optimistes de l’Open Vld. La présidente Rutten se félicite des 13% obtenus par son parti. Les libéraux arrivent en cinquième position en Flandre. Une bien triste consolation, dont ils sont bien obligés de se satisfaire.
En bref, la mayonnaise ne prend pas, ni au fédéral ni en Flandre. On chipote, on ergote. La désaffection de l’électeur est consommée. Bart de Wever perçoit bien le danger. Il met ses gouvernements vacillants en garde contre leur irrésolution réformatrice. Voilà exactement ce que Michel et Bourgeois, et par extension la Belgique et la Flandre, ne peuvent plus s’autoriser : l’inaction. Les citoyens de cet État défaillant implorent une brèche pour sortir de l’impasse, une lueur d’espoir dans une voie sans issue. Sur le plan politique, Michel et Bourgeois n’ont pas d’alternative. Mathématiquement non plus. Certes, la tripartie classique obtiendrait encore une majorité, mais avec cinq partis en recul sur six, et le PS en tête, plumé par les encore plus gauchistes du PTB. Une coalition de gauche, composée des socialistes, des verts et des chrétiens-démocrates, ne suffirait pas non plus. Sans compter que le CD&V y serait dans une position fort inconfortable.
Nos gouvernements de centre droit doivent donc continuer ainsi, par la force des choses. Avec l’énergie du désespoir, en s’inspirant de Guillaume d’Orange. Point n’est besoin d’espérer pour entreprendre ni de réussir pour persévérer. Pour les coalitions en place, la garantie du succès ne peut plus constituer une condition à l’action. Ils doivent agir, dans l’intérêt général. Faute de quoi, ils ne seront plus dignes ni de leur salaire ni de nos voix.
 
 
Partager :

Le présent article a été reproduit avec l'autorisation expresse de l'éditeur responsable de sa publication initiale, tous droits réservés. Toute réutilisation doit faire l'objet d'une nouvelle demande d'autorisation auprès de la société License2Publish, responsable de la gestion des droits d'utilisation : info@license2publish.be.
Bonjour {USERNAME}
<a target="_blank" href="http://www.hostingpics.net" title="Hebergeur d'image"><img src="http://img11.hostingpics.net/pics/843431ives.png" border="0" alt="Hebergeur d'image"></a>
http://ives.unblog.fr/


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Ives
Administrateur fondateur
Administrateur fondateur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Mar 2010
Messages: 194 373
Masculin
Localisation: Hermalle sous Argenteau
Gémeaux (21mai-20juin) 虎 Tigre
Point(s): 5 399 091
Moyenne de points: 27,78

MessagePosté le: Dim 22 Mai - 08:38 (2016)    Sujet du message: 22 mai 2016 Répondre en citant

"Vives préoccupations" de Merkel sur la Turquie avant de rencontrer Erdogan
07h41, le 22 mai 2016, modifié à 07h43, le 22 mai 2016
  • A
  • A



Angela Merkel, chancelière allemande@ AFP
4 partages






Sur le point de se rendre en Turquie, la chancelière Angela Merkel a jugé que "certaines évolutions" dans ce pays étaient sources de "vives préoccupations", et promis d'évoquer les contentieux "en public et en privé".
"Bien entendu certaines évolutions en Turquie sont sources de vives préoccupations", a dit la chancelière dans un entretien à l'hebdomadaire Frankfurter Allgemeine Sonntagszeitung (FAS), évoquant notamment "les fortes inquiétudes" que suscite la levée de l'immunité des élus au parlement turc, une décision qui aura selon elle "des conséquences graves" pour le personnel politique kurde.
Main-mise d'Erdogan. La chancelière rencontrera le président turc Recep Tayyip Erdogan lundi en Turquie, où elle assistera aussi à un sommet sur l'aide humanitaire. Elle a indiqué vouloir évoquer avec M. Erdogan, dont la main-mise sur le pouvoir en Turquie inquiète de plus en plus les Européens, "toutes les questions importantes".
Les européens trop cléments ? "Nous mettrons toujours sur la table les aspects critiques de l'évolution d'un pays, que ce soit en public ou en privé", a-t-elle assuré, alors que d'aucuns ont reproché aux Européens de faire preuve de trop de clémence envers la Turquie parce que c'est un partenaire essentiel pour juguler les flux de réfugiés vers l'Europe.
"La Turquie, fiable, pour le moment".La Turquie et l'Union européenne ont récemment conclu un accord qui doit permettre de restreindre les arrivées en Europe de candidats à l'asile transitant par la Turquie : "j'observe attentivement comment la Turquie remplit ses engagements", a dit à ce propos la chancelière allemande. "Pour le moment elle les remplit de manière fiable, et évidemment je vais faire un état des lieux avec le président turc".
Dans son édition de samedi, l'hebdomadaire Der Spiegel faisait état d'inquiétudes des Européens sur l'application de l'accord, qui prévoit que la Turquie envoie vers l'UE un réfugié syrien pour chaque migrant illégal renvoyé de l'UE vers chez elle. Les autorités turques choisissent les candidats au départ vers l'UE avec une prédilection pour les gens malades ou "avec un niveau d'éducation très faible", et empêchent les personnes les plus qualifiées de partir, écrit le magazine.
Bonjour {USERNAME}
<a target="_blank" href="http://www.hostingpics.net" title="Hebergeur d'image"><img src="http://img11.hostingpics.net/pics/843431ives.png" border="0" alt="Hebergeur d'image"></a>
http://ives.unblog.fr/


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 05:51 (2017)    Sujet du message: 22 mai 2016

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Notre Forum Index du Forum -> Actualité générale -> Actualités du jour Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template zenGarden created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com